Cameroon Tribune (Yaoundé)

26 Avril 2011

Cameroun: Yaoundé - La route d'Obobogo bientôt en chantier

Un appel d'offres pour les travaux de bitumage a été lancé récemment par la Communauté urbaine.

Un slalom entre deux, voire quatre trous béants à la fois, avant d'achever son périple sinueux sur le tronçon reliant le carrefour Columbia et le lieu dit « Obobogo avant les rails ». Elvis Tchouateu, moto-taximan, est un habitué de cette route, « son bureau », comme il l'appelle. L'état de la chaussée ne le préoccupe pas, il fait plutôt son affaire. « Les usagers n'aiment pas prendre les taxis, parce qu'ils sont énormément secoués à l'intérieur. Or, avec les motos, il est plus simple de se faufiler entre les vides », déclare Elvis T. Alors parmi les moto-taximen, la nouvelle des travaux de bitumage, pour lesquels un appel d'offres a été récemment lancé par la Communauté urbaine, n'est pas accueillie avec beaucoup d'enthousiasme. Mécontentement partagé par les taximen, bien heureux de prendre de grosses sommes aux habitants d'Obobogo. « On propose souvent près de 300 F, voire plus, pour venir ici », se plaint un riverain.

L'inquiétude des chauffeurs de transports en commun contraste avec la joie des populations. Adèle Nnanga habite au quartier Damase. Elle emprunte régulièrement la route d'Obobogo. « Quand je passe par là pour aller soit au marché, soit à la maison, je me sens vraiment fatiguée, tant la route est mauvaise. On va sans arrêt de gauche à droite, pour finalement entrer dans un trou. Si on pose enfin le goudron, ce sera une vraie délivrance », espère Adèle N. Pour d'autres, le cà "ur balance entre satisfaction et appréhension. « C'est bien beau d'imaginer une belle chaussée toute lisse, mais je me demande si les travaux ne vont pas devenir difficiles à supporter, surtout pour ceux qui habitent juste à côté de la route », s'inquiète un riverain. « Ça fait un bon bout qu'on rêve de mieux circuler, et on attend impatiemment que ça commence. En plus, n'oublions pas que l'on n'en est encore qu'à l'appel d'offres », rappelle un autre.

Le communiqué de la Communauté urbaine récemment publié dans CT explique : « Pour améliorer les conditions de déplacement des populations de Yaoundé, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé, maître d'ouvrage, lance un appel d'offres national ouvert en vue des travaux de bitumage de la route Nsam - Obobogo - Nkol Nguié sur une longueur d'environ 3 km. » Les travaux, financés par le budget de l'Etat (BIP MINDUH) exercice 2011, sont attendus avec impatience par les populations d'Obobogo et alentours.

Ads by Google

Copyright © 2011 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.