Fasozine (Ouagadougou)

Burkina Faso: Développement - Du CSLP à la SCADD

Le lancement de la revue annuelle conjointe 2011 du Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP) et du Cadre général d'organisation des appuis budgétaires (CGAB-CSLP) a eu lieu ce mardi 14 juin 2011 à Ouagadougou, sous la présidence du Premier ministre, Beyon Luc Adolphe Tiao.

Réunissant les membres du comité de pilotage, la présente revue consacre le passage du CSLP à la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD).

Intervenant au moment où le gouvernement burkinabè a adopté la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCAAD), la revue annuelle conjointe 2011 a pour objectif de faire le bilan du Programme d'actions prioritaires (PAP) et du Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP), d'examiner le projet de la matrice de performance de la SCADD pour la période 2011-2013 et de faire des recommandations et prendre des engagements afin de permettre la mise en Å"uvre et le suivi efficients de cette stratégie. Pour le Premier ministre, «le contexte dans lequel se tient la présente revue est tout particulier. En effet, le Burkina vient de traverser la plus longue crise de son histoire et dont les soubresauts restent encore perceptibles».

En conséquence, la présente revue est une belle occasion pour jeter un regard rétrospectif sur «la pertinence de notre schéma de développement au cours de la décennie écoulée et pour aborder avec plus d'efficacité, la SCADD pour le quinquennat à venir». Le chef du gouvernement a aussi rassuré les partenaires techniques et financiers sur le fait que «le seul cadre de référence demeure la SCADD et l'instrument des futurs dialogues périodiques, la matrice des performances». Au moment où le CSLP s'éclipse au profit de la SCADD, Luc Adolphe Tiao reconnaît que le Burkina a connu des avancées significatives. En effet, selon les chiffres officiels, l'économie nationale a enregistré une croissance régulière de l'ordre de 5% en moyenne par an contre une poussée démographique de 3, 1% l'an.

Ce nouveau cadre de référence de développement qu'est la SCADD, sera assorti pour son opérationnalisation d'une matrice de performance. En rappel, l'objectif global de la SCADD est de réaliser une croissance économique forte et soutenue, génératrice d'effets multiplicateurs sur le niveau d'amélioration des revenus, de la qualité de vie de la population et soucieuse de la prise en compte des principaux déterminants de la gestion durable des ressources naturelles. La SCADD devra permettre au Burkina Faso d'accélérer sa croissance économique et de poursuivre la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) sur la période 2011-2015.

Ads by Google

Copyright © 2011 Fasozine. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.