Wal Fadjri (Dakar)

Sénégal: Baccalauréat général 2011 - Les séries scientifiques tirent leur épingle du jeu

Depuis hier après-midi, le suspense autour des résultats du baccalauréat général 2011 est définitivement levé.Tous les jurys ont proclamé officiellement leurs résultats du premier tour.

L'attente a été longue et stressante pour les candidats au baccalauréat général 2011. A l'instar des quatre-vingt mille candidats au Bac général de cette année, ceux du jury 545 du lycée technique industriel Maurice Delafosse où ont composé des candidats de la série S1, S2 et S3 connaissent leur sort depuis, hier.

En effet, c'est vers les coups de 14 heures que le président du jury et ses assistants ont procédé à la proclamation publique des résultats. On peut dire que l'ensemble des trois séries S, à savoir S1 dont les matières dominantes sont les mathématiques et les sciences physiques, la S2, spécialisée dans les sciences expérimentales et la série S3, à cheval entre la série S1 et les séries techniques -d'ailleurs dans cette dernière série qui n'existe qu'au lycée technique industriel Maurice Delafosse - les résultats sont excellents puisqu'on frôle les 100 %.

Sur les vingt-deux (22) candidats inscrits, treize (13) ont réussi leur examen du baccalauréat technique haut la main avec, cerise sur le gâteau une mention 'Bien'. Une mention qu'a décrochée Jaochim André Raymond Sarr. Ce qui fait un taux de réussite de 54,09 % au premier tour. Tandis que les neuf autres candidats qui restent sont tous autorisés à subir les épreuves du deuxième tour.

S'ils sont tous déclarés admis à l'issue du deuxième tour, on aura 100 % de réussite dans cette série S3. A signaler qu'il n'y a aucune fille dans cette série. Ce qui n'est pas le cas en série S1.

Car les résultats de cette série spécialisée dans les mathématiques et les sciences physiques montrent nettement que les filles se sont bien comportées au Bac, décrochant parfois des mentions 'Bien' et 'Très bien'.

A titre d'exemple, au centre du lycée technique Maurice Delafosse, les deux premières du centre sont des filles. Il s'agit de Maïmouna Lèye du collège Yavuz Selim et de Adjaratou Maguette Sèye Touré qui ont toutes la mention 'Bien'.

Elles sont suivies de deux autres garçons. Et parmi les dix-neuf mentions 'Assez bien' qu'on dénombre dans ce centre en S1, il y a autant de filles que de garçons. Le total des admis d'office est extrêmement élevé puisqu'ils sont cinquante-cinq (55) candidats et candidates à être admis d'office.

Ce qui fait un taux record de 63,21 % d'admis au premier tour. Tandis que dix-neuf sont admissibles au deuxième tour. Soit 21 %. Le taux d'échec dans cette série est manifestement de 15 %.

De bons résultats qui s'expliquent par le fait que, en S1, il y a deux dominantes : les mathématiques et les sciences physiques avec des coefficients élevés. Si le candidat a de bonnes notes dans ces matières, les portes de la réussite sont grand ouvertes pour lui.

En série S2, spécialisée dans les sciences expérimentales, au centre Maurice Delafosse, il y avait deux cent quatre-vingt dix-neuf (299) candidats. Au premier tour, soixante-dix (70) ont été déclarés admis d'office, soit un taux de 23 %.

On dénombre deux mentions 'Très bien' qui échoient toutes à des filles. Il s'agit de Yaye Safiétou Ba du Collège Sacré-coeur et de Codou Bèye du Collège Yavuz Salim. Il y a également vingt et une mentions 'Assez bien'. Tandis que soixante-douze sont admis d'office. Soit 24,08 %.

Si les résultats des séries S du lycée technique industriel Maurice Delafosse sont partout pareils, dans les autres jurys, on peut sans risque d'être démenti dire que c'est une des plus belles performances de ces dernières années au Bac.

RESULTATS BAC DANS LES SERIES LITTERAIRES : Au lycée mixte Maurice Delafosse, les filles sauvent la mise

On savait depuis longtemps qu'en série G, les filles faisaient plus de 80 % des candidats. Mais depuis cette année, les filles font plus de la moitié des effectifs des candidats des séries littéraires comme L'1, spécialisée dans les langues et les civilisations modernes et en L2 tournée vers les sciences sociales et humaines. Les résultats sortis au centre d'examen du lycée mixte Maurice Delafosse indiquent clairement que les filles ont été plus nombreuses à réussir cette année que les garçons.

Pour avoir assisté à la proclamation publique du jury 535 dans l'après-midi d'hier, vers seize heures, on s'est rendu compte qu'il y avait plus de filles déclarées admises que de garçon. L'on a constaté que le président de jury appelle plus de cinq filles pour un garçon déclaré admis.

Peut-être que cela est dû au fait que, dans ce centre, ont composé majoritairement des candidats du lycée Kennedy et de quelques écoles privées. Pour une enseignante qui a pris part aux délibérations 'la réussite des filles à l'examen n'est que le fruit de leur sérieux et de leur travail acharné.

Dans toutes les classes, elles sont parmi les dix premiers. C'est ce qui se reflète cette fois. Car lorsqu'on corrige les copies, c'est l'anonymat. On ne sait pas qui est qui'. Ces résultats montrent bien que la parité à l'école est en marche. Et à ce rythme, ce sont les garçons qu'il faut maintenir à l'école.

Mais en tout état de cause, dans ce centre, au jury 534, en série L2, il y a vingt-neuf admis d'office dont une mention 'Bien', et neuf 'Assez bien'. Tandis que 32 candidats seulement sont déclarés admissibles. En L'1, toujours dans le même jury, il y a vingt-sept admis d'office dont trois mentions 'Assez bien' et soixante admissibles.

Dans le jury 535 qui comptait plus de quatre cents candidats des deux séries, il y a en L'1 quarante et un admis d'office et soixante douze admissibles. Tandis que, dans la série L2, il y a cinquante-deux admis d'office et soixante-seize admissibles.

La proclamation officielle de ces résultats a donné lieu à des scènes cocasses et très émotives : d'un côté les candidats qui crient et sautent de joie, de l'autre ceux qui sont ajournés et qui hurlent leur douleur.

Ads by Google

Copyright © 2011 Wal Fadjri. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.