Cameroon Tribune (Yaoundé)

Cameroun: Le Recensement en ligne des personnels de l'Etat est lancé

L'opération vise la maîtrise de la masse salariale de la Fonction publique, mais l'évaluation des besoins, en tout temps, en ressources humaines.

C'est inédit ! Pour la première fois, fonctionnaires, contractuels et agents décisionnaires de l'Etat vont devoir aller sur le Net pour se faire recenser. Ils ne vont donc plus s'aligner devant des personnes en mission, avec de nombreux documents à la main, pour faire savoir à la hiérarchie qui ils sont et à quel poste ils sont exactement. L'opération d'enregistrement en ligne des agents publics a été lancée hier par Emmanuel Bonde, ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, au cours d'un point de presse dans son cabinet. Cette opération a pour but d'élaborer une cartographie des postes de travail de l'administration publique, afin de mieux maîtriser la masse salariale de l'Etat, mais aussi d'évaluer, en temps réel, le besoin en personnel. Un pas de plus donc dans la modernisation de l'administration publique camerounaise.

Concrètement, l'opération, qui a commencé mercredi 10 août et s'étend jusqu'au 10 octobre 2011, permettra d'une part, d'identifier le poste de travail que chaque agent public occupe effectivement au sein de l'administration, quel que soit son lieu d'affectation. D'autre part, cette cartographie permettra de suivre les mouvements de chaque agent public et de gérer sa carrière avec plus d'efficacité, selon le Minfopra. « De manière plus pratique, l'enregistrement en ligne nécessite simplement que l'agent public utilise un ordinateur connecté à Internet, qu'il soit dans son domicile, au bureau ou dans n'importe quel cyber café », précise Emmanuel Bonde. L'opération nécessiterait d'ailleurs moins de cinq minutes et ne saurait en rien perturber le travail des personnels concernés. L'adresse, www.minfopra.gov.cm/carto.

On a même pensé aux agents en fonction dans les coins sans accès Internet. « En deux mois, ils auront l'occasion de se faire enregistrer lorsqu'ils se déplacent pour toucher leur salaire », explique Augustin Essoh, chef de la division des études, de la prospective et du contrôle des effectifs au Minfopra. Par ailleurs, cet enregistrement se fera en deux phases. Après le remplissage des formulaires par les agents, les responsables des structures employeuses devront valider les informations fournies par le personnel.

Ads by Google

Copyright © 2011 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.