Gabon: Biens mal acquis - Les accusations d'un ex-collaborateurs d'Omar Bongo

Après les accusations de Robert Bourgi, voici celles de Mike Jocktane.

Dans un livre à paraître ce jeudi en France, Le scandale des biens mal acquis, cet ancien collaborateur d'Omar Bongo confirme les accusations de Robert Bourgi et va plus loin, en affirmant que le défunt président gabonais a « contribué au financement de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy ». Mike Jocktane a été conseiller d'Omar Bongo à partir de 2005, promu directeur adjoint de son cabinet en janvier 2009, avant de rejoindre l'opposition au fils Bongo quand celui-ci a pris la succession de son père. Accessoirement, il est aussi prêcheur pentecôtiste dans une église qu'il a fondée en 1996 au Gabon baptisée « Christ Révélé aux Nations ».

Mike Jocktane, Ancien conseiller d'Omar Bongo, opposant à Ali Bongo

C'était la pratique du président Omar Bongo de donner des cadeaux, de faire des dons en argent extrêmement importants, aux personnalités politiques, y compris françaises, qui venaient lui rendre visite.

Réponse du pouvoir gabonais par la voix du porte parole du PDG, le Parti démocratique gabonais, le parti de feu Omar Bongo et de son fils, l'actuel président Ali Bongo.

Charles Mvé Ellat, Porte-parole du Parti démocratique gabonais.

Le PDG ne saurait évidemment cautionner de tels propos dont l'objectif est de diffamer notre président-fondateur, Omar Bongo Ondimba, paix à son âme.

La présidence française n'a pour l'instant fait aucun commentaire.

Ads by Google

Copyright © 2011 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.