Sénégal: La LSDH comdanme 'l'agression' du correspondant de Walf à Fatick

 La Ligue sénégalaise des droits humains (LSDH) condamne de la "façon la plus ferme" l'agression "sauvage et injustifiée" dont a été victime Bocar Dieng, correspondant de Walf quotidien (privé) à Fatick, selon un communiqué reçu à l'APS.

Elle rappelle le "devoir d'informer du journaliste en toute circonstance" et aussi le "droit à l'information des citoyens", garantis par la Constitution et les conventions internationales ratifiées par le Sénégal.

Elle "invite les autorités sénégalaises à assurer la sécurité et la protection" de M. Dieng afin de "garantir son intégrité physique et le libre exercice de sa fonction."

Elle exhorte les autorités judiciaires de la région de Fatick "à faire suite sans délai" à la plainte déposée par Bocar Dieng "contre personne dénommée et X", afin que les auteurs soient "identifiés, poursuivis et punis conformément à la loi".

Ads by Google

Copyright © 2012 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.