La Presse (Tunis)

Tunisie: Test de reprise - On attendait Nsakni, ce fut Yahia

Test de reprise, le match contre le Pérou a donné à voir une équipe jouant sans complexe face à une solide équipe sud-américaine, très technique et habile balle au pied.

Trois aspects ont retenu notre attention dans cette unique opportunité de rassembler les pros d'Europe avant le 2 juin prochain, date de l'entrée en lice des Aigles de Carthage aux éliminatoires du Mondial 2014, contre la Guinée équatoriale.

Une adaptation progressive

Une large revue d'effectif a été offerte au staff national.Avec néanmoins un goût d'inachevé, car Sofiène Chahed , blessé au bout de 32 minutes de jeu, et Anis Ben Htira (25 minutes) ne jouèrent pas longtemps .Mais Trabelsi connaîet suffisamment leur valeur et leur qualité.

L'adaptation viendra progressivement.Le registre va également ans le sens d'une variété recherchée. A l'instar de celle assurée par l'attaquant de la Corogne, Lassaâd Nouioui, lequel «travaille moins que d'autres, certes, mais sait se montrer décisif, sinon dangereux», de l'aveu du coach national.

C'est en élargissant la base de son choix que le staff national espère bonifier la qualité du team national.Hier, le poste de latéral droit et celui de milieu gauche bénéficiaient d'un nouveau sang venu de la rugueuse et très performante Bundesliga par l'intermédiaire de Chahed et Ben Htira.

Mais il faut prendre en considération que ce dernier n'a pas joué les trois derniers matches de son club, Hertha Berlin, en raison de problèmes musculaires.Il faudra donner du temps au temps.Surtout par l'entremise de tests de la qualité du Pérou.

La renaissance de Yahia

Au-delà du joli but qu'il a marqué et qui témoigne d'une opiniâtreté et d'un acharnement dans l'effort , le demi relayeur de Mersin a confirmé qu'il représente à coup sûr beaucoup mieux qu'une solution de rechange.

Déjà à son avantage face au Gabon, à la CAN 2012, il a démontré hier une belle aisance, une confiance remarquable et un épatant esprit d'initiative.

Sa polyvalence a permis à son entraîeneur de lui demander à jouer dans différents rôles au cours de ce même match : demi relayeur au départ, latéral droit au moment de la sortie de Chahed, blessé et en attendant la rentrée de Souissi, puis en seconde période en pivot supplémentaire aux côtés de Traoui, notamment après la sortie de Saihi et l'intégration de Ben Htira.

D'ailleurs, ce n'est guère un hasard s'il a été l'un des rares à disputer un match entier.Mais quelle santé et quelle vitalité de l'ancien Clubiste, capable dans les dix dernières minutes de la rencontre d'effectuer une percée de quarante mètres balle au pied qui a obligé Farfan à commettre sur lui la faute.

Un Yahia format olympique.Sa sortie pour Mersin, sur les bords du Bosphore, semble lui faire le plus grand bien.Le professionnalisme en Europe sait transformer et bonifier nos joueurs les plus sérieux.

«Huis clos, dégage !»

Une pancarte déployée dans la tribune affichait : «Huis clos, dégage !». Et il y avait de bonnes raisons de le rappeler hier.Car l'affiche opposant les «Rouge et Blanc» aux Blanquiroja (mêmes couleurs distinctives) n'a été suivie que par quelques milliers de spectateurs.Un peu dans le prolongement de l'ambiance de désolation qui règne dans les enceintes sportives depuis le retour de la CAN.

Forcément, le contraste était saisissant par rapport à ce qu'il a été donné à voir sur le petit écran hier soir, juste après le match d'El Menzah.L'ambiance était festive et colorée à Brême, à Wembley, et même à Marrakech pour l'exhibition du Maroc contre le Burkina Faso.

Alors, à quand la réouverture des stades au grand public, et pas seulement pour les matches internationaux ?

Ads by Google

Copyright © 2012 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.