Le Soleil (Dakar)

24 Mai 2012

Sénégal: L'économie verte, un moyen d'assurer le développement durable

Photo: La Presse
La préservation de l'environnement peut être source de création d'emplois en Afrique

L'atelier national sur l'économie verte, sous le thème : « expérience nationale, internationale et perspective pour Rio+20 », a démarré, mardi, à Dakar. Cela, en prélude à la conférence des Nations unies sur l'environnement et le développement (Rio+20) qui se tiendra au mois de juin prochain.

« L'économie verte est définie comme un accroissement de la production des activités économiques respectueuses de l'environnement. Elle est un moyen de mise en œuvre du développement durable », a déclaré, hier, le directeur de cabinet du ministre de l’Écologie et de la Protection de la nature, Ismaila Diop. Il présidait, hier, la cérémonie d'ouverture de l'atelier national sur le thème « Économie verte : expérience nationale, internationale et perspectives pour Rio+20 », organisé par son ministère, en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour l'environnement (Pnue).

Selon Ismaïla Diop, l'économie verte est un nouveau concept que la communauté internationale cherche à circonscrire pour lui donner un contenu opérationnel. Toutefois, a-t-il indiqué, cette difficulté dans les négociations ne doit pas pour autant mystifier le concept. Citant quelque domaines d'activités au Sénégal, tels que l'aménagement durable des forêts, la promotion des énergies renouvelables, la promotion d'un développement sobre en carbone, le tourisme durable, la pêche, la valorisation des services des écosystèmes, M. Diop a souligné qu'ils présentent un « fort potentiel de croissance, d'emplois ».

De même, « ils constituent des opportunités à saisir dans le cadre de l'économie verte, pour permettre à notre pays de diversifier son économie et de la rendre moins tributaire des fluctuations du cours des matières premières ». «Pour assurer l'avènement d'une véritable croissance verte dans le pays, il faut donc, dès à présent, engager la réflexion pour anticiper sur les éventuels résultats de Rio+ 20 et positionner, en conséquence, notre pays sur l'échiquier international », a suggéré M. Diop. Il a exhorté les participants à l'atelier à poser les jalons d'une vision nationale de l'économie verte en l'articulant notamment aux stratégies et politiques de développement économique et social.

Une approche économique

Pour sa part, le chef de l'unité des services consultatifs sur l'économie verte au Pnue, le Dr Moustapha Kamal Guèye, a indiqué que le Pnue a lancé, en 2008, l'initiative économie verte en partant du constat que la réalisation du développement durable dépend presque entièrement d'une bonne approche économique.

D'après le Pnue, a-t-il précisé, l'économie verte peut être définie comme une économie visant à améliorer le bien-être humain, tout en réduisant, de manière significative, les risques environnementaux et les pénuries écologiques majeurs. « Au niveau opérationnel, une économie verte est une économie dont les revenus et les emplois sont générés par des investissements qui réduisent les émissions de carbone et la pollution, améliorent le rendement ou l'efficacité des ressources et empêchent la perte de la biodiversité et des services écosystémiques », a argué M. Guèye.

Dans sa présentation, le représentant du Centre d'études sur les politiques de développement (Cepod) du ministère de l’Économie et des Finances, Babacar Ndir, a indiqué que la promotion de l'économie verte au Sénégal devrait aider à redynamiser et à développer le secteur privé, et à réaliser une croissance forte, soutenue, partagée et respectueuse de l'environnement. « Il faut, dans cette optique, rechercher des solutions aux problèmes de développement immédiats et pressants, et aux objectifs de réduction de la pauvreté à court terme », a-t-il dit.

Aide au développement du secteur privé

Selon M. Ndir, ces enjeux offrent surtout des opportunités de développement en termes de revenus, de création d'emplois, de réduction de la pauvreté, de réduction des risques environnementaux et de préservation des écosystèmes. « Pour les pays comme le Sénégal, le défi majeur est de réussir le passage à l'économie verte, tout en assurant une croissance suffisante pour maintenir ou accélérer le processus de développement sans nuire au patrimoine environnemental à léguer aux générations futures, et en luttant contre la pauvreté des générations présentes », a-t-il souligné.

De manière pratique, il s'agit de favoriser une croissance du revenu et de l'emploi au moyen d'investissements publics et privés, en contribuant à la réduction des émissions de carbone et de la pollution, en améliorant l'efficacité de l'utilisation de l'énergie et des ressources et en empêchant les pertes de biodiversité et la dégradation des services fournis par les écosystèmes.

Ads by Google

Copyright © 2012 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Une économie verte serait créatrice de millions d'emplois

La préservation de l'environnement peut être source de création d'emplois en Afrique

La conversion à une économie plus respectueuse de l'environnement pourrait générer de 15 à 60 millions d'emplois supplémentaires à l'échelle mondiale au cours des vingt ... Read more »