Sidwaya (Ouagadougou)

Burkina Faso: Tournée nationale de l'ADF/RDA

Le président de l'Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/ RDA) a rencontré, le samedi 17 juin 2012 à Bobo-Dioulasso, les militants du parti de l'Eléphant dans le cadre d'une tournée nationale.

Me Gilbert Noel Ouédraogo a lancé aux militants au cours de la convention des Hauts-Bassins, le défi de la reconquête de la ville de Sya, ex- bastion de l'ADF/ RDA.

Avant de retrouver les militants de l'ADF/RDA, Me Gilbert Noel Ouédraogo a tenu à rendre une visite de courtoisie aux autorités coutumières et religieuses de Sya, ainsi qu'aux militants de la première heure du parti de l'éléphant.

C'était l'occasion pour le président de l'un des plus vieux parti politique du pays, de réaffirmer son attachement aux valeurs ancestrales. Pendant ce temps, les jeunes, femmes et seniors de l'ADF/ RDA, réunis dans une salle Rosario Chiquette bondée, étaient sur un air de l'artiste Salambéré Joseph dit Salambo, dans son tub dédié à « La gloire éternelle de l'ADF/RDA ».

Puis arriva le président du parti à la tête d'une délégation composée de membres du bureau exécutif national, des élus du partis à l'Assemblée nationale, et de transfuges d'autres partis ayant décidé de défendre désormais leurs idéaux sous la bannière du vieux parti.

Devant les sommités du parti, le secrétaire permanent de la convention des Hauts Bassins de l'ADF/RDA, Ousmane Zon, s'est livré à une autocritique des performances de la deuxième force politique régionale « qui ambitionne d'infléchir le cours de la politique » locale. En effet, le pachyderme n'a recueilli que 155 sièges à l'élection municipale de 2006 et 1 seul siège de député aux législatives de 2007.

Des élus dont le nombre a été réduit à 118 à ce jour au gré des dissidences et de contingences diverses. Le président du parti a salué l'engagement de la convention des Hauts-Bassins de conduire la formation à la victoire en 2012. Pour Me Gilbert Noel Ouédraogo, le combat doit se poursuivre « jusqu'à la reconquête totale du bastion de l'ADF/RDA ».

Face à ce challenge, Me Gilbert Ouédraogo est convaincu que la convention dispose des ressources humaines nécessaires pour le relever. Le parti peut effectivement compter sur la vague de ralliement de militants issus de partis concurrents.

Anticipant sur les éventuelles querelles qui pourraient naître du positionnement des arrivants et des revenants, le président de l'ADF/RDA a été clair : « Les adhésions nouvelles ne doivent pas inquiéter les anciens.

L'élection à venir est très capitale pour nous, et il n'y aura pas de complaisance dans le choix des candidats. Ce choix se fera en fonction de la force de mobilisation des prétendants.

Et il faut faire la place à ceux qui peuvent faire avancer le parti », a-t-il martelé. L'élan d'adhésion n'a pas surpris, outre mesure, les responsables de l'ADF/RDA, dont la vision est que chaque Burkinabé doit pouvoir revendiquer la paternité du vieux parti auquel ils appartiennent ou ont appartenu d'une façon ou d'une autre, par leurs parents et grands-parents.

Ads by Google

Copyright © 2012 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.