Fratmat.info (Abidjan)

Cote d'Ivoire: Football - Hayatou - Anouma, la guerre fait rage

Photo: facebook
Jacques Anouma, candidat à la présidence de la CAF

Depuis que le Président Alassane Ouattara a ouvertement annoncé son soutien à Jacques Anouma, depuis Londres, Issa Hayatou, le président de la Confédération africaine de football (Caf) depuis 24 ans, ne dort plus. Le Camerounais tente de disqualifier son potentiel adversaire. «Tout candidat aux élections à la présidence de la Caf, outre les compétences nécessaires, devra être ou avoir été membre du Comité exécutif de la Caf».

C'est cette proposition contenue dans un courrier signé de son secrétaire général, Nadir Bouzenad et référencé N° 1229/SG/FAF2012 du 20 juin 2012, que le président de la Fédération algérienne de football compte soumettre à l'Assemblée générale de la Caf, le 3 septembre prochain aux Iles Seychelles. De son côté, le patron du football africain, candidat déclaré à la prochaine élection de l'institution, propose ce qui suit : Tout «candidat aux élections à la présidence de la Caf devra avoir le parrainage de la Fédération de son pays d'origine».

Ces deux propositions ont aussitôt suscité de vives réactions. C'est le cas de Joseph Antoine Bell selon qui «la proposition de modification des statuts de la Caf, à quelques mois du terme du mandat d'Issa Hayatou, est fallacieuse et fait honte à l'Afrique». «Elle démontre qu'il n'y a pas que les politiques qui tordent le cou à la démocratie», a déploré l'ancien international camerounais. Plusieurs autres réactions plus vives, notamment de pays comme l'Afrique du Sud, n'ont pas tardé. Tous les regards sont tournés vers l'Ivoirien Sidy Diallo, président de la Fédération ivoirienne de football (Fif) qui doit se prononcer sur la question.

L'on voit dans cette manoeuvre, une grave injustice et une exclusion à grande échelle de 41 pays membres de cette institution dans la course à la succession d'Issa Hayatou. Car le comité exécutif de la Caf, dans sa composition actuelle, ne compte que 13 membres, alors qu'elle est une association composée de 54 Etats membres. Si l'on s'en tient à la proposition d'amendement de textes formulée par la Fédération algérienne de football et qui stipule que «tout candidat aux élections à la présidence de la Confédération africaine de football (...) devra être ou avoir été membre du comité exécutif de la Caf», il n'y a que 13 pays qui pourront prétendre à la présidence de cette institution. Une aberration que personne ne peut accepter.

Si par malheur, elle venait à être acceptée, des pays comme le Nigeria, le Congo-Brazzaville, le Sénégal et l'Angola, de grandes nations de football, seraient exclus de la course au poste suprême. L'astuce de la qualité de membre actuel ou passé est d'autant plus vicieuse qu'un ancien membre du comité exécutif de la Caf comme le général Seyi Mémène (Togo), ce grand serviteur du football africain, ne peut plus visiblement se porter candidat à la présidence de l'institution, à cause de son grand âge. Certains anciens membres du comité exécutif, encore en vie, tel l'Ivoirien Dieng Ousseynou, sont aujourd'hui très loin de la sphère du football.

Ads by Google

Copyright © 2012 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

La candidature d'Anouma à la CAF parrainée par la FIF

Jacques Anouma, candidat à la présidence de la CAF

Il avait certes perdu une bataille dans la course pour le poste de président de la Confédération africaine de football (Caf) mais pas la guerre. L’Ivoirien Jacques Anouma est ... Read more »