Le Pays (Ouagadougou)

6 Septembre 2012

Ghana: Réfugiés ivoiriens au Ghana - Les exilés pro-Gbagbo sont prévenus

Photo: Le Pays
Koné Katinan, porte-parole du président Laurent Gbagbo.

A la fin de sa visite en Côte d'Ivoire, le président ghanéen, John Mahama, a donné des gages à Alassane Ouattara : « Je voudrais vous assurer que le territoire ghanéen ne sera pas une base pour créer des troubles en Côte d'Ivoire. Nous n'allons pas permettre cela. La stabilité de la Côte d'Ivoire doit demeurer ». Il l'a renouvelé au Burkina Faso, chez l'ancien médiateur de la crise ivoirienne.

Cette tournée de remerciements à ses pairs qui ont pris part aux obsèques de son prédécesseur John Atta Mills, a pris des relents politiques, du fait de l'actualité portée sur la demande d'extradition par Abidjan du porte-parole du Front populaire ivoirien, Justin Katinan Koné. Le gouvernement ivoirien soutient que les « assaillants », auteurs des dernières attaques à main armée, ont des contacts et des appuis au Ghana. La demande d'extradition est actuellement examinée par la Justice ghanéenne.

Celle-ci devra dire si le réfugié politique qu'il est a enfreint les obligations de son statut et s'il y a lieu, au regard des charges qui pèsent sur lui, le livrer aux autorités ivoiriennes. Ces dernières pensent à tort ou à raison que le Ghana pourrait être une base des pro-Gbagbo du fait de leur nombre et qu'ils pourraient déstabiliser le nouveau pouvoir à partir de leur pays d'accueil.

Avec cette affaire Justin Katinan Koné, le pouvoir d'Abidjan a trouvé un bon moyen de pression sur les autorités ghanéennes jugées molles à leurs yeux vis-à-vis de certains activistes du FPI en exil. Le 13 septembre prochain, l'on sera situé sur le sort du porte-parole du FPI qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt international pour « crimes économiques ».

D'ailleurs, le ministère public ghanéen est favorable à cette extradition, même si la défense de Koné pense que l'extradition n'est pas possible en l'absence d'un accord entre les deux pays. En tout état de cause, force doit rester à la loi afin d'éviter que Justin Katinan Koné ne fasse l'objet d'un deal politique entre les deux pays, au nom du raffermissement des liens de bon voisinage. Alassane Ouattara avait besoin de cette assurance que la partie ghanéenne ne prêtera pas son sol aux activistes du FPI pour déstabiliser son régime et il l'a obtenue.

Pourvu que la déclaration du n°1 ghanéen qui ressemble fort à un serment, ne se démente jamais sur le terrain. Compte tenu du contexte électoral dans son pays et ayant remplacé au pied levé son prédécesseur, John Dramani Mahama n'a pas intérêt non plus à cultiver la suspicion entre Accra et Abidjan. Une chose semble désormais certaine, et sans présager du jugement sur la demande d'extradition de Justin Katinan Koné, les exilés ivoiriens au Ghana savent désormais à quoi s'en tenir.

Ads by Google

Copyright © 2012 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Koné Katinan libéré sous caution au Ghana

Koné Katinan, porte-parole du président Laurent Gbagbo.

Un tribunal ghanéen a libéré sous caution, ce mercredi 24 octobre, le porte-parole de l'ancien président Laurent Gbagbo. Koné Katinan, qui fait l'objet d'une demande ... Read more »