Cameroon Tribune (Yaoundé)

Cameroun: Pêche et élevage associés à Lom Pangar

Un mémorandum d'entente a été signé mardi 25 septembre 2012 entre le Minepia et Edc.

Le ministre de l'Elevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia), Dr Taïga, et Théodore Nsangou, directeur général de la société Electricity Development Corporation (Edc) ont choisi de mener des actions concrètes dans le développement de l'élevage et de la pêche. Des activités liées à la construction du barrage de Lom-Pangar. Un ouvrage dont la construction présente des avantages importants, avec une retenue d'eau de six milliards de m 3. C'est dans ce cadre que le Minepia et Edc ont signé hier un mémorandum d'entente relatif au plan de gestion environnemental et social du projet Lom-Pangar.

Pour le Dr Taïga, il s'agit de régler tous les problèmes environnementaux que va créer la mise en oeuvre de ce projet. Dans cette optique, il faudrait et ce, dans le cadre de l'élevage, mettre en place des infrastructures d'accompagnement et de nutrition, de même qu'un parc vétérinaire, pour accompagner les éleveurs dans leurs activités. Du coté de la pêche, a-t-il ajouté, il faudra utiliser de façon optimale toute la réserve d'eau de l'ouvrage. Une réserve d'eau qui va participer au développement du poisson. « Nous envisageons la mise en eau du barrage de Lom-Pangar en 2014. Donc, il ne nous reste plus beaucoup de temps. Dès la semaine prochaine, le ministre Taïga descendra sur le terrain pour offrir des pirogues aux pêcheurs », a indiqué le Dg de Edc.

Pour développer toutes ces activités, Edc a fourni des moyens nécessaires devant permettre aux populations riveraines de développer la pêche, l'aquaculture et l'élevage. Les actions à mener seront entre autres axées sur le suivi conjoint des stocks de poisson, la stricte limitation des droits d'accès à la retenue par les Camerounais, l'immatriculation des pirogues, et surtout la construction de deux débarcadères qui cadrent avec la stratégie sectorielle du Minépia, avec un accent sur la gestion durable des ressources naturelles.

Concernant l'élevage, il sera question de la création des zones spécifiques susceptibles d'être valorisées en pâturages par le marnage de la retenue moyennant un traitement entomologique de ces espaces ; la création d'un parc à bétail à Touraké ; la construction d'un pont pour le franchissement du Lom à Touraké permettant de garantir le passage des troupeaux et l'intégration de l'agriculture et de l'élevage. Il y a aussi l'introduction de meilleures méthodes de nutrition animale. Concrètement, selon le Dg de d'Edc, avant la fin de cette année, un certain nombre de mesures seront déjà prises : « Cette semaine, une mission de la Banque mondiale va évaluer un certain nombre de mesures déjà prises », a-t-il conclu.

Ads by Google

Copyright © 2012 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.