Réunion extraordinaire de la haute hiérarchie militaire sur la crise malienne

SPONSOR WIRE

Bamako - Mali — Une réunion extraordinaire du Comité des chefs d’état-major de la CEDEAO (CCEM) s’ouvre ce mardi 6 novembre 2012 à Bamako, au Mali, en vue d’examiner les conclusions de la rencontre d’harmonisation du concept d’opération de la force internationale pour libérer le nord du Mali.

Cette dernière rencontre, tenue du 29 octobre au 4 novembre 2012 dans la capitale malienne, avait regroupé des experts militaires du Mali, de la CEDEAO, de l’Union africaine, des Nations unies, de France, d’Allemagne, du Canada, d’Algérie et de Mauritanie.

Elle avait pour objectif de faire des propositions concrètes pour l’adoption d’un concept stratégique harmonisé. La réunion extraordinaire du Comité des chefs d’état-major de la CEDEAO s’annonce donc très décisive, et ses conclusions devront s’inscrire dans la logique des résolutions 2056 et 2071 du Conseil de sécurité des Nations unies ainsi que des conclusions de la réunion du 19 octobre 2012 du Groupe de soutien de suivi de la situation du Mali.

Copyright © 2012 Economic Community of West African States. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.