Fasozine (Ouagadougou)

7 Novembre 2012

Afrique: Présidentielle américaine - L'Afrique cherche des Obama

éditorial

Photo: White House:Pete Souza
President Barack Obama speaks to the crowd at the departure ceremony at Accra airport in Ghana, July 11, 2009.

Moins enthousiaste qu'en 2008 où un afro-américain venait d'être élu pour la première fois dans l'histoire de l'Amérique, l'Afrique n'est pas moins honorée par la réélection de Barack Obama. En attendant que les résultats déjà très décisifs pour le candidat démocrate se confirment avec les chiffres de Floride, on peut dire que ce digne fils du Kenya a vraiment la carrure du poste.

Ce n'est donc pas pour rien qu'il vient d'être préféré par ses compatriotes, pour la seconde fois consécutive. Car, après Bill Clinton, Obama sera le deuxième président démocrate et le premier Noir à enchaîner deux mandats successifs à la tête de la plus grande puissance du monde. Ce faisant, il a détruit le mythe Romney qui a abordé cette élection avec un excès d'assurance, conforté par sa bonne prestation, lors du premier débat ayant opposé les deux candidats.

Il y a donc de quoi rassurer les démocrates africains, et tous ceux qui aspirent à faire triompher leurs idées et projets de société, que l'espoir est permis. La réélection d'Obama devrait permettre aux jeunes d'Afrique et d'ailleurs d'être un peu plus optimistes, de croire en leurs capacités de transcender des situations que l'on croit souvent perdues d'avance.

Si l'Amérique refait confiance à la politique des démocrates et à Barack Obama malgré un taux de chômage historique de 7,2 %, c'est bien parce qu'elle croit encore en leur capacité de remonter la pente. Même s'il ne l'est plus réellement en Afrique et particulièrement dans son Kenya d'origine, l'époux de Michelle est toujours prophète chez les yankees et ce n'est pas rien.

L'obamania n'aura donc pas été une étoile filante. Et cela est assez réconfortant de savoir qu'on continuera de parler de ce Noir qui a surpris le monde en recevant l'onction des Américains pour occuper la Maison Blanche en 2008. De toutes les façons, Américain il l'est aussi. A présent que l'histoire continue encore pour quatre ans, on ne peut que souhaiter que d'autres Obama naissent ailleurs, et surtout en Afrique où la soif de démocratie et de leaders incontestables est des plus difficiles à étancher.

Ads by Google

Copyright © 2012 Fasozine. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Obama et l'Afrique - Et s'il commençait par le nord-Mali

President Barack Obama speaks to the crowd at the departure ceremony at Accra airport in Ghana, July 11, 2009.

Après l'élection de Barack Obama en 2008, certains avaient l'espoir de voir changer la politique étrangère du pays, en particulier en donnant de nouvelles opportunités ... Read more »