9 Novembre 2012

Afrique du Sud - L'opposition dépose une motion de censure contre Jacob Zuma

Déjà très critiqué en raison de la crise sociale dans les mines sud-africaines et du scandale autour de la rénovation de sa résidence de Nkandla, son village natal, pour 21,4 millions d'euros aux frais des contribuables, Jacob Zuma, le président sud-africain, doit maintenant faire face à une nouvelle attaque. Les huit partis d'opposition, pour une fois unis, ont déposé hier une motion de censure contre lui.

La démarche n'a presque aucune chance d'aboutir. La motion de censure ne sera certainement pas adoptée, puisque l'ANC dispose d'une majorité confortable au Parlement avec 264 sièges sur 400.

Mais en déposant une motion de censure contre Jacob Zuma, les partis d'opposition veulent pointer du doigt tout un tas de dysfonctionnements à la tête de l'Etat.

Lindiwe Mazibuko, qui dirige à l'Assemblée nationale le groupe parlementaire de l'alliance démocratique, le principal parti d'opposition, reproche au président d'être responsable d'une inquiétante politisation du système judiciaire, d'une spirale de corruption, de la montée du chômage et aussi du ralentissement de l'économie.

Selon elle, le droit fondamental à l'éducation a aussi été violé puisque depuis des semaines, des centaines d'écoliers attendent leurs manuels dans différentes provinces du pays et ils n'ont toujours pas de livres, alors que l'année scolaire s'achève.

A cinq semaines du congrès électif de l'ANC, Jacob Zuma, candidat à sa succession, doit faire face à de très nombreuses critiques sur sa gestion du pouvoir.

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.