9 Novembre 2012

Tunisie: Attaque de l'ambassade US - La libération des interpellés suspendue

Tunis — La décision de libération des huit personnes impliquées dans l'attaque mi-septembre contre l'ambassade américaine à Tunis a été suspendue, a déclaré, vendredi, à l'Agence TAP, une source autorisée auprès du ministère de la Justice.

«L'interjection en appel par le ministère public dans l'affaire de l'ambassade US a entraîné la suspension de l'exécution de la décision de libération» a expliqué la même source.

«Les personnes interpellées sont toujours maintenues en détention en attendant l'examen, mardi prochain, par la chambre d'accusation, de la demande d'appel», a encore indiqué cette source.

Plusieurs médias et journaux électroniques avaient relayés des informations, en vertu desquelles, le juge d'instruction près du tribunal de première instance de Tunis a prononcé une décision de libération de 8 personnes impliquées dans les incidents de l'ambassade US.

L'ambassadeur américain Jacob Walles avait adressé une lettre au gouvernement tunisien dans laquelle il appelle les autorités tunisiennes à ouvrir une enquête et à traduire en justice les auteurs et les commanditaires de cet attentat, estimant les dommages à « des millions de dollars ».

Quatre personnes ont été tuées, dont trois par balles, et 49 autres ont été blessées lors des actes de violence survenus, le 14 septembre dernier, aux alentours de l'ambassade des Etats Unis à Tunis, sur fond de la diffusion d'un film portant atteinte à l'Islam.

Ads by Google

Copyright © 2012 Tunis Afrique Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.