Maroc: La ville verte Mohammed VI, une nouvelle impulsion royale en faveur d'un mégaprojet conciliant modernité et développement durable

Benguerir  — La réalisation de la ville verte Mohammed VI, dont les chantiers ont été visités, vendredi, par SM le Roi, est l'illustration d'une nouvelle impulsion royale en faveur d'un mégaprojet conciliant modernité et développement durable.

Premier projet de cette nature sur le continent africain, la ville verte Mohammed VI, située à proximité de Benguerir, offrira des infrastructures adaptées, un espace écologique, une vie sociale organisée et un cadre de vie à même de favoriser le bien-être, la diversité et l'épanouissement social et culturel de ses habitants.

Cette ville se développera sur un socle central qui n'est autre que l'Université Mohammed VI Polytechnique. Université privée à vocation internationale, elle sera le coeur battant de la ville verte et sa principale locomotive de développement.

Cet établissement de formation de haut niveau repose sur différents fondamentaux, à savoir l'enseignement, la Recherche et le développement, le transfert des technologies, l'incubation de projets innovants et porteurs et la proximité avec le monde de l'entreprise.

La future université, qui sera réalisée en deux tranches, mobilise d'importants moyens humains et matériels pour assurer aux étudiants une meilleure appréhension du monde globalisé dans lequel ils évoluent et faciliter leur accès aux cultures étrangères.

Elle regroupera plusieurs écoles proposant diverses disciplines (management industriel, ingénierie, agriculture en zone aride, technologies vertes et développement durable, urbanisme et architecture, business et management, gouvernance et administration publique et sciences de la santé).

Une des composantes de l'Université Mohammed VI Polytechnique est l'Ecole de management industriel. Cette structure de formation aura pour ambition de doter le tissu industriel marocain de compétences managériales hautement qualifiées. Axée sur le management industriel, l'Ecole dispensera un enseignement théorique, complété par des stages sur le terrain, outre l'accompagnement des étudiants dans la réalisation de projets individuels et collectifs.

Dans le souci de renforcer sa vocation internationale, l'Université Mohammed VI Polytechnique s'assurera les services d'éminents professeurs et chercheurs marocains ou étrangers. Par leur nombre, la diversité de leurs origines et la complémentarité de leurs compétences, ils seront les initiateurs d'un véritable réseau du savoir.

Un cadre de vie attractif, alliant tradition et modernité, sera dédié à ces enseignants-chercheurs à travers la création d'un quartier résidentiel d'une superficie de 23 Ha comprenant notamment une centaine de villas, des centres de loisirs et des commerces de proximité.

L'ouverture de la future université se trouvera renforcée par les différents partenariats qu'elle prévoit de conclure avec des institutions internationales prestigieuses comme l'Ecole des mines de Paris, HEC-Paris et le MIT (Massachusetts Institut of Technology) aux Etats-Unis.

C'est dans le cadre de cette même démarche de partenariat qu'ont été signées, ce vendredi, sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu le Glorifie, deux accords-cadres.

Le premier a été signé entre le ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres et l'Office Chérifien des Phosphates (OCP), représentés respectivement par le ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, M. Lahcen Daoudi et le PDG du Groupe OCP, M. Mustapha Terrab.

Le second est un accord-cadre de coopération entre l'école nationale supérieure des mines de Paris et le groupe OCP. Il a été signé par M. Mustapha Terrab et le directeur-adjoint de l'école nationale supérieure des mines de Paris, M. Nicolas Cheimanoff.

Outre l'aspect pédagogique et universitaire, un effort particulier a été déployé au niveau des choix urbanistiques, architecturaux et esthétiques de la future cité afin de préserver la complémentarité et la cohérence entre toutes les parties de ce projet porté par le Groupe OCP.

Ainsi, afin d'assurer la jonction et l'intégration entre la ville verte Mohammed VI et la ville existante de Benguerir, un cordon vert long de 4 km a été conçu. Dans ce corridor dit "Coulée Verte", ce sont, en effet, pas moins de 50.000 arbres qui seront plantés sur une superficie de 80 hectares.

SM le Roi Mohammed VI a procédé, à cette occasion, à la plantation d'un arbre en guise de lancement du projet de réalisation de cette coulée qui représentera à la fois le poumon écologique et l'ossature urbanistique de cette ville nouvelle.

Copyright © 2012 Maghreb Arabe Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.