Magharebia (Washington DC)

Afrique de l'Ouest: La situation au Sahel au menu des discussions entre le Maroc et l'UE

Casablanca — Les consultations politiques se poursuivent entre le Maroc et l'Union européenne pour tenter de contrer la menace terroriste au Sahel.

La toute récente visite au Maroc de Catherine Ashton, la Haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, a été l'occasion de passer en revue les questions d'intérêt mutuel.

"Je suis ici au Maroc pour vous dire combien sont importantes les relations bilatérales de l'Union européenne avec le Maroc, qui devraient être développées davantage", a déclaré Ashton à l'issue de sa visite du lundi 5 novembre, après laquelle elle effectuera une visite à Alger.

Cette rapide visite a été une manière de rappeler la solidité des relations bilatérales entre le Maroc et l'Union européenne, selon Rachid Hallaoui, analyste spécialisé dans les relations euro-marocaines.

"Cette visite est une manière pour l'UE de réoccuper l'espace géopolitique et géostratégique entre l'UE et les pays de la rive sud-méditerranéenne, dont le Maroc", a-t-il expliqué à Magharebia. "Et entre les lignes, on peut déduire que l'UE souhaite démontrer de nouveau qu'elle est l'un des principaux partenaires du royaume."

Cet analyste a ajouté que cette visite restait par nature politique : "S'il est clair que le volet économique n'a pas été à l'horizon, il est aussi clair que dans la perspective d'une intervention militaire au Mali, le volet sécuritaire dans le Sahel a été largement débattu."

Un avis partagé par le journaliste sénégalais Wade Daouda, qui explique que le Mali traverse la pire crise humanitaire de son histoire : "Le rôle de l'UE, l'un des principaux acteurs concernés par la menace terroriste dans le Sahel, est stratégique. Son but est de trouver une solution urgente au Mali, et d'affaiblir les groupes salafistes radicaux qui ont fait du Sahara et du Sahel, une région couvrant des milliers de kilomètres, une base arrière à partir de laquelle ils peuvent superviser leurs opérations terroristes et de banditisme."

En marge de la visite d'Ashton de lundi, le chef de la diplomatie marocaine El Othmani a rappelé la position du Maroc sur la situation sécuritaire dans la région du Sahel-Sahara : "Je tiens à souligner que le Maroc s'engage à coopérer avec les pays de la CEDEAO, les pays voisins du Mali, l'UE et la communauté internationale à la recherche de solutions en mesure de garantir la stabilité et l'unité du peuple malien."

La haute responsable européenne, qui effectuait sa première visite officielle dans le royaume, a déclaré que ses entretiens avec les responsables marocains avaient été très fructueux dans tous les domaines.

Le bureau du Premier ministre Abdelilah Benkirane a publié un communiqué affirmant que la rencontre entre le chef du gouvernement et Mme Ashton avait permis de couvrir les différents programmes de développement bénéficiant d'un soutien européen et d'étudier un certain nombre de questions régionales et internationales d'intérêt mutuel, notamment la situation sécuritaire au Sahel.

Dans son communiqué, la délégation de l'Union européenne à Rabat a indiqué que la visite de cette haute responsable européenne s'inscrivait dans le cadre du partenariat spécial entre l'Union et le Maroc, qui reste l'un des premiers bénéficiaires des financements européens dans la région.

Ads by Google

Copyright © 2012 Magharebia. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.