Le Nouveau Réveil (Abidjan)

10 Novembre 2012

Cote d'Ivoire: 1er anniversaire de « l?Eléphant déchaîné », hier - Antoine Assalé Tiémoko (directeur général) - « Nous mettons le journalisme au service de la vérité »

Le 28 octobre 2011, la presse ivoirienne fécondait le journal satirique "L’Eléphant déchainé". L’anniversaire de ce canard, qui frappe dans tous les sens, a été célébré avec faste à son siège, sis aux II Plateaux les Oscars.

Il y avait du beau monde et des personnalités de haut rang parmi lesquels l’ambassadeur Georges Ouégnin qui en assurait le parrainage. Le premier à prendre la parole, le directeur général de «L’Eléphant déchainé».

Antoine Assalé Tiémoko, qui a fait germer l’idée et réalisé le projet, a dit sa fierté devant le chemin parcouru en 12 mois seulement d’existence : «Quand nous plaçons les 12 mois écoulés à l’échelle des difficultés que nous avons connues, à l’échelle des menaces que nous avons subies, nous réalisons tout de suite l’ampleur du parcours effectué.

Parce qu’il n’était pas évident que «L’Eléphant déchainé» tienne pendant un an sur le marché extrêmement étroit de la presse ivoirienne, dominée par près de 22 quotidiens. Mais il a tenu grâce au travail acharné de tous les jeunes gens qui ont bien voulu m’accompagner dans cette aventure», a-t-il dit.

Pour lui, son journal vient pour dépoussiérer la conscience des Ivoiriens «en mettant le journalisme au service du bien, de la vérité, de la transparence, dans la gestion des affaires publiques. En d’autres termes, redonner un sens dans notre pays à l’assertion selon laquelle la presse est le quatrième pouvoir».

L’ambassadeur George Ouégnin, parrain de cette célébration, a bénéficié des honneurs et d’un hommage appuyé du Directeur et du personnel de ce bi-hebdomadaire. Un cadeau lui a été offert pour lui dire leur reconnaissance et leur fierté d’être les filleuls d’un si grand homme.

Le Pca de La Poste et président-fondateur du quotidien «Le Nouveau Réveil», Denis Kah Zion, dans son intervention, a d’abord félicité Assalé Tiémoko pour avoir tenu.

«Félicitations pour avoir tenu dans cette jungle pendant 365 jours sans procès, sans blâme, etc. et pour les résultats». Ensuite, il a levé une équivoque : «Je ne suis ni de près ni de loin le propriétaire de L’Eléphant déchaîné», a-t-il clarifié.

Pour lui d’ailleurs, «Le Nouveau Réveil et L’Eléphant déchainé ne partagent pas les mêmes opinions encore moins la même ligne éditoriale». C’est dans cette ambition que Laurent Banga, journaliste à la Rti, a prononcé une conférence portant justement sur «Le rôle du journaliste satirique».

Pour le conférencier, la presse ivoirienne est engluée dans la manipulation et les dérives à travers le choix des images et des couleurs et des mots. Le parrain de la cérémonie, George Ouégnin, n’a pas tari d’éloges à l’endroit de ses filleuls qui ont , selon lui, pris le bon chemin. Raphaël Lakpé, président du Cnp a aussi dit ses encouragements aux responsables du journal.

Ads by Google

Copyright © 2012 Le Nouveau Réveil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.