11 Novembre 2012

Afrique de l'Ouest: Les dirigeants ouest-africains s'engagent à envoyer 3300 soldats pour un an

Photo: RFI/Moussa Kaka
Members of Movement for Unity and Jihad in West Africa approach Timbuktu

Des dirigeants africains réunis dimanche 11 novembre à Abuja, au Nigeria, se sont mis d'accord sur l'envoi au Mali d'une force militaire internationale de 3 300 soldats pour un an, afin de reconquérir le nord du pays occupé par des groupes islamistes armés.

« Nous prévoyons 3 300 soldats pour une durée d'un an », a déclaré Alassane Ouattara, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao). Il s'exprimait à l'issue d'un débat à huis clos des dirigeants des 15 pays membres de la Cédéao et de quelques autres pays africains, dont la Mauritanie et l'Algérie.

Selon leur communiqué final, les dirigeants africains ont « adopté » un plan appelé « concept harmonisé des opérations pour le déploiement de la force internationale conduite par l'Afrique ». Ce plan doit être transmis à l'ONU avant la fin novembre, via l'Union africaine. M. Ouattara a dit espérer que le Conseil de sécurité des Nations unies donnerait son feu vert à cette intervention au Mali à la fin du mois ou début décembre.

La force internationale serait composée de soldats provenant prioritairement des pays membres de la Cédéao. « Nous avons des pays qui offrent des bataillons, d'autres des compagnies [...]. Il y a, bien sûr, le Nigeria, le Sénégal, le Niger, le Burkina Faso, nous avons également des pays comme le Ghana [...], le Togo », a-t-il dit.

Le président ivoirien a également évoqué l'éventuelle contribution de pays non membres de la Cédéao : « Le Tchad pourrait participer » et « nous avons eu des contacts avec d'autres pays : la Mauritanie, l'Afrique du Sud », a-t-il précisé.

Le communiqué final a souligné que le dialogue restait « l'option préférée pour la résolution de la crise politique au Mali ». « Toutefois, en ce qui concerne la situation sécuritaire, l'usage de la force s'avère indispensable contre les réseaux terroristes et de criminalité transnationale qui menacent la paix et la sécurité internationales », dit le texte.

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Les dirigeants ouest-africains vont envoyer 3300 soldats au Mali

Members of Movement for Unity and Jihad in West Africa approach Timbuktu

Des dirigeants africains réunis dimanche 11 novembre à Abuja, au Nigeria, se sont mis d'accord sur l'envoi au Mali d'une force militaire internationale de 3 300 soldats pour un ... Read more »