10 Novembre 2012

Guinée: Assassinat d'Aïssatou Boiro, une femme clé dans la lutte contre le détournement de fonds

Photo: Le Soleil
Aissatou Boiro

La directrice nationale du Trésor public de Guinée, Aïssatou Boiro, a été assassinée, ce vendredi 10 novembre dans la soirée à Conakry, par des inconnus qui n'ont pas encore été retrouvés. Elle était l'une des personnalités les plus importantes dans la lutte contre le détournement de fonds au sein des services de l'Etat.

C'est au sortir d'une réunion de plus d'une heure, qui s'est tenue au ministère du Budget entre 19h00 et 20h00, ce vendredi 10 novembre, et donc en route vers son domicile, que Mme Aïssatou Boiro a été assassinée par des inconnus, dans le quartier chic de Kipé, dans la banlieue nord de Conakry.

Un crime qui a tout l'air d'être un règlement de comptes entre cadres guinéens, dit un haut responsable du ministère des Finances, qui ne tarit pas d'éloges pour la victime. Mme Boiro, dit-il, est une femme de caractère et de rigueur, qui allie compétence et efficacité, qualité qui manque à beaucoup de cadres guinéens de sa génération.

Elle a été, affirme-t-il, à la pointe du combat qui a démantelé en mai dernier une tentative de détournement de fonds de plus de 13 milliards de francs guinéens, soit environ 1,5 million d'euros, des guichets de la Banque centrale de Guinée.

Le démantèlement de ce réseau de malfaiteurs, au sein même de son service, dans les couloirs des Finances et de la Banque centrale, qui a conduit à l'arrestation et à l'incarcération de neuf personnes, lui a valu des soucis, dont des menaces de mort, dit un autre cadre du Trésor qui a requis le strict anonymat.

Et voilà donc que, si ces menaces étaient vraies, elles ont été mises à exécution ce vendredi soir. Elle est tombée sous des balles tirées à bout portant par des inconnus qui courent encore. Elle était mariée et mère de quatre enfants.

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.