12 Novembre 2012

Sénégal: Un ancien magistrat affirme qu'Hissène Habré a vidé les caisses de l'Etat

« Hissène Habré a prélevé illégalement plusieurs milliards de francs CFA avant sa fuite au Sénégal. Il s'agissait d'argent volé au peuple tchadien qu'aucune banque sénégalaise n'aurait du accepter »...

Voilà ce que dit aujourd'hui Me Mahamat Hassan Abakar, ancien magistrat, ancien président de la Commission d'enquête du Tchad, auteur aux éditions l'Harmattan d'un livre sur « Les crimes et détournements de l'ex-président Hissène Habré ».

Mais il précise aussi que l'Etat tchadien n'a jamais réclamé avec conviction cet argent parti au Sénégal dans les bagages de l'ancien chef d'Etat. Le Premier ministre sénégalais, Abdoul Mbaye, a ces jours-ci reconnu avoir accepté les fonds d'Hissène Habré à son arrivée au Sénégal.

Abdoul Mbaye dirigeait alors une banque et n'a fait, dit-il, que son métier en prenant cet argent, d'autant que la loi sur le blanchiment d'argent n'existait pas encore au Sénégal.

Me Mahamat Hassan Abakar

Ancien magistrat, ancien président de la Commission d'enquête du Tchad.

L'ex-président Hissène Habré, à la veille de sa fuite (...)a pris une somme de 3,5 milliards. Il a demandé à tous les cadres de lui remettre l'argent en leur possession...

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.