14 Novembre 2012

Algérie: Intervention militaire au Mali - L'Algérie toute en nuances

Photo: William Lloyd-George/IPS
Environ 270000 personnes ont été déplacés depuis le début du conflit malien en janvier.

L'Algérie prendra « les mesures appropriées » pour assurer la défense de ses intérêts et la protection « maximale » de ses frontières, a déclaré ce mardi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani. Une déclaration qui nuance les propos de Kadré Désiré Ouedraogo, président de la Cédéao, selon qui l'Algérie a promis qu'elle « fermerait ses frontières » en cas d'intervention militaire ouest-africaine au Mali, pour priver les groupes armés de toute base arrière.

La déclaration du ministère des Affaires étrangères est mesurée : l'Algérie protègera ses intérêts et ses frontières. Le porte-parole ne confirme donc pas la fermeture des frontières, annoncée par la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), mais laisse entendre que c'est une option envisageable.

La position algérienne reste en fait un peu floue. L'Algérie a toujours affirmé qu'elle s'opposait à une intervention militaire au Mali mais, au fil des mois, sa position fléchit peu à peu, parallèlement aux visites de nombreux diplomates.

Les autorités continuent pourtant d'affirmer que la guerre pourrait déstabiliser la région. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani, a fait une déclaration plutôt musclée lundi 12 novembre, en expliquant que « ce serait une erreur tragique de concevoir une intervention militaire qui serait perçue comme une expédition visant à casser du targui ».

La presse, quant à elle, vindicative contre la décision de la Cédéao d'envoyer 3 000 soldats au nord du Mali, se demande quand Bamako entamera les négociations avec le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) et Ansar Dine. Des partenaires qu'elle considère indispensables pour lutter contre le terrorisme.

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.