13 Novembre 2012

Sénégal: Me Wade diffère son retour à Dakar, selon Ousmane Ngom

Photo: APS
Changement de programme : Abdoulaye Wade ne rentrera pas à Dakar ce vendredi comme initialement prévu.

Dakar — L'ex-chef de l'Etat Me Abdoulaye Wade a décidé de différer son voyage au Sénégal, prévu vendredi, à une date ultérieure sur demande du président de la République de Côte d'Ivoire, Alassane Dramane Ouattara, a appris l'APS auprès de son porte-parole, Me Ousmane Ngom.

"Maître Abdoulaye Wade, ancien président de la République du Sénégal, sur sa demande, a eu une longue communication téléphonique avec M. Alassane Ouattara, président de la République de Côte d'Ivoire", rapporte Me Ngom, dans un communiqué reçu mardi soir à l'APS.

"Le Président Wade a expliqué à son interlocuteur pourquoi il souhaite que le Président Ouattara continuât sa mission de bons offices dans ses relations avec son successeur M. Macky Sall", a t-il ajouté.

Selon lui, "Me Wade porte à la connaissance de tous (ses) compatriotes que le président Alassane Ouattara lui ayant demandé de différer son voyage au Sénégal en attendant qu'il poursuive ses bons offices, il a décidé de sursoir à sa venue antérieurement prévue pour le vendredi 16 novembre 2012".

Abdoulaye Wade était annoncé à Dakar, vendredi à partir de 10 heures, pour informer l'opinion de "l'agression" contre son entourage, a annoncé dimanche Ousmane Ngom, son dernier ministre de l'Intérieur, en allusion aux enquêtes ouvertes dans le cadre de la traque des biens mal acquis.

A son arrivée au Sénégal, Me Wade devrait se rendre à Touba (centre) pour s'entretenir avec le Khalife général des Mourides, Serigne Sidy Moctar Mbacké, des poursuites engagées contre certaines de ses proches par la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI).

Dans son communiqué, Ousmane Ngom soutient que "Macky Sall est en train de vouloir appliquer une loi anticonstitutionnelle" à propos de la l'application de la loi sur l'enrichissement illicite.

"La loi de 1981 est une loi ordinaire qui ne saurait primer sur la Constitution. Il n'est pas nécessaire d'être un grand juriste pour savoir cela", écrit-il.

Le camp de l'ancien président de la République est en ordre de bataille depuis que le procureur spécial prés la CREI a confirmé, jeudi, l'ouverture d'enquêtes visant des dignitaires du régime Abdoulaye Wade, dont son fils, Karim Wade, qui doit être entendu jeudi par les enquêteurs. Les enquêtes confiées à la gendarmerie concernent également d'anciens ministres ainsi que des cadres.

Dimanche dernier, le coordonnateur national du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition), Oumar Sarr, a invité sa formation "à garder la vigilance et à laver l'affront" des accusations de malversations portées contre l'ancien régime, suite à la conférence de presse du procureur spécial de la CREI.

"Le comité directeur demande au parti de rester vigilant et de se préparer à la bataille. Le régime de Macky Sall, après avoir déclaré qu'il respectera le droit de l'opposition, tente visiblement d'anéantir le PDS, principal parti au Sénégal", a dit M. Sarr.

Le procureur spécial près la CREI, Alioune Ndao, a annoncé mardi s'être rendu auprès du khalife général des Mourides, pour lui donner "la bonne information" concernant les enquêtes engagées dans la traque des biens mal acquis et prévenir ainsi sur ce sujet d'éventuelles tentatives de désinformation.

"Il est bon, surtout dans cette période où il y a beaucoup de bruits autour de la CREI, d'expliquer (le sens de ses initiatives), parce que vous n'êtes pas sans savoir qu'il y a beaucoup de tentatives de déformation sur le travail que nous sommes en train de faire", a déclaré le magistrat dans des propos relayés par la Radio Futurs Médias.

Ads by Google

Copyright © 2012 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Reculade d'Abdoulaye Wade sur son offensive à Dakar

Changement de programme : Abdoulaye Wade ne rentrera pas à Dakar ce vendredi comme initialement prévu.

Quelque jours après il a annoncé sa retour au Sénégal pour soutenir son fils Karim, l’ex Président Abdoulaye Wade a différé son voyage à Dakar sur demande du président ... Read more »