L'Express de Madagascar (Antananarivo)

Madagascar: Betroka - Découverte d'ossements

Les forces spéciales ont retrouvé des crânes et des cimetières de villageois disparus. Ces derniers auraient été éliminés, après avoir travaillé pour un cartel de trafiquants de drogue.

Scènes d'apocalypse à Miariomby Betroka. Les forces spéciales ont mis la main sur des ossements et des cimetières de plusieurs centaines de villageois, disparus dans la réserve naturelle d'Ankalambatritra, où s'étalent sur des milliers d'hectares, des plantations de cannabis.

Enfouie dans les montagnes profondes de Betroka, cette forêt dense, est située à proximité du village de Miariomby, indiquée comme étant un repaire de dahalo. À la mi-octobre, 90 commandos des forces spéciales ont donné l'assaut à cet endroit.

Cartel réunionnais

« C'est une véritable hécatombe que nous avons porté au grand jour, lorsque nous avons passé au peigne fin les plantations de cannabis », a expliqué hier, lors d'une conférence de presse tenue par l'État Major Mixte Opérationnel National (Emmo/nat) au Toby Ratsimandrava, le colonel Lylison de René Roland, qui a dirigé les éléments des forces spéciales durant cette opération périlleuse.

« Nous avons retrouvé des crânes, des os longs et des dizaines de tombeaux » a-t-il ajouté.

À l'entendre, des témoignages révèlent qu'il s'agit de corps et de sépultures d'ouvriers, massacrés par les trafiquants de drogue ,après avoir travaillé pour leur compte.

Tombé dans les mailles des filets tendus par les forces spéciales, lorsque l'assaut a été lancé, un suspect, confirme cette version selon les explications du colonel Lylison.

«À la lumière des témoignages en notre possession, ces individus massacrés ont été chargés de raser la forêt pour que celle-ci laisse sa place à la culture de chanvre indien. Nos informations indiquent qu'un zébu a été promis à chacun d'eux ,au bout d'une année de travail, mais les trafiquants se sont ensuite retournés contre eux en les exécutant, afin de préserver leur secret et protéger leur trafic », déclare l'officier supérieur.

De source émanant de l'Emmo/nat, les forces spéciales sont sur la piste de barons de la drogue, basés à l'île de la Réunion. Ces derniers seraient à la tête d'un réseau de milliardaires.

En pénétrant dans la forêt de Miariomby, les forces de l'ordre, ont par ailleurs, découvert des groupes électrogènes, des machines à coudre et des matelas, lesquels seraient troqués contre de la drogue ou des boeufs volés par d'autres trafiquants de ces deux filières.

Ads by Google

Copyright © 2012 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.