La Prospérité (Kinshasa)

15 Novembre 2012

Congo-Kinshasa: Masisi - Plus de 264 civils massacrés !

Photo: Melanie Gouby/RNW
(Photo archive) - La situation est de plus en plus inquiétante à Masisi, surtout pour les enfants

Kinshasa — Au moins 264 civils, dont 83 enfants, ont été exécutés par des groupes armés au cours de plus de 75 attaques de villages dans le sud du territoire de Masisi, au Nord-Kivu, entre avril et septembre 2012. C'est ce que révèle le rapport publié hier, mercredi 14 novembre 2012, par le BCNUDH, depuis Genève.

En raison de contraintes sécuritaires, indiquent-on, les enquêteurs n'ont pas été en mesure de confirmer de nombreuses autres violations des droits de l'homme qui leur avaient été rapportées par des témoins. Sans quoi, le nombre réel de victimes pourrait être dès lors beaucoup plus élevé. Comme pour dire que la période considérée étant relativement limitée dans le temps, ce rapport est visiblement loin de présenter un aperçu exhaustif de la situation des droits de l'homme dans l'Est de la RDC.

A en croire les enquêteurs, de nombreuses victimes ont été tuées à coups de machette, tandis que d'autres ont été brûlées vives dans leurs maisons. D'autres violations des droits de l'homme décrites dans le rapport incluent des déplacements forcés massifs, des pillages à grande échelle et des destructions des propriétés privées. Les enquêteurs ont également confirmé quatre cas de violence sexuelle impliquant le viol de 12 femmes.

Selon la Haut Commissaire aux droits de l'homme, Navi Pillay, "les violations systématiques des droits de l'homme commises par ces groupes armés, y compris le meurtre de tant d'enfants, sont les plus graves que nous avons constatées ces derniers temps en RDC". De ce qui précède, le BCNUDH recommande au Gouvernement de la RDC de renforcer la sécurité dans ce territoire, surtout par le déploiement de militaires des FARDC afin de permettre aux civils de retourner dans leurs villages d'origine et de compléter ce déploiement par celui d'agents de la PNC.

A la Communauté internationale, le BCNUDH de poursuivre leur appui aux forces de défense et de sécurité congolaises, dans le respect du contrôle de conformité aux droits de l'homme, afin qu'elles puissent pleinement assurer la protection des civils dans les zones encore affectées par le conflit. Voici, in extenso, le rapport publié hier, à Genève, par le BCNUDH sur les massacres des civils et autres violations massives des droits de l'homme à Masisi.

Ads by Google

Copyright © 2012 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.