La Prospérité (Kinshasa)

15 Novembre 2012

Congo-Kinshasa: L'Ouganda se blanchit

Kinshasa — L'Ouganda vient de se faire prendre, il fallait bien s'y attendre un jour, que l'Ouganda se lavera les mains à propos des accusations dont il est l'objet de la part de la RDC qui se plaint de la rébellion des hommes du M 23 soutenus par ses voisins de l'Est.

Il vient de s'écarter du jeu pour se blanchir de tous les maux et livrer le Rwanda comme seul complice du M23 afin qu'il avale seul toutes les accusations de l'agression contre la RD. Congo. Une accusation portée par les Nations Unies dans son rapport récemment, de soutenir le M23. Vu la menace, il a décidé de fermer sa frontière de Bunagana.

Cette mesure surprise a été accueillie avec satisfaction par Kinshasa mais pour le M23 la déception est totale. Le poste frontière de Bunagana, pour ceux qui ne le savent pas, permettait aux rebelles du M23 de sortir de la RDC et de se replier en Ouganda, sans s'inquiéter de quoi que ce soit, de qui ce soit aussi. Tout ce que le M23 avait à évacuer de la RDC passait par là.

La décision de Kampala intervient quelques heures après la suspension par la Belgique de l'aide militaire au Rwanda. Satisfaction pour la RDC Pour le Gouvernement congolais c'est une grande satisfaction face à cette mesure parce que l'Ouganda occupe une fonction importante au sein de la Conférence Internationale de la Région des Grands Lacs (CIRGL).

Son chef d'Etat est en effet, le président en exercice de cette Conférence régionale. Il sied de noter que le Gouvernement congolais avait enfoncé le clou en démontrant à l'Ouganda que l'ouverture de sa frontière vers la zone rebelle était un soutien au Mouvement du 23 mars (M23). Pour sa part, le Gouverneur de la Province du Nord-Kivu, Julien Paluku a salué la décision des autorités ougandaises portant fermeture de sa frontière qui va asphyxier le M23 qui passait le plus clair de temps à faire fortune avec toutes les recettes de taxe qu'il lève sur des véhicules, à longueur des journées.

M23 en colère contre la mesure Du coté de M23 a t-on appris des sources concordantes, la décision de la fermeture de cette frontière a été mal digérée. A en croire Bertrand Bisimwa, porte-parole du M23, cette mesure est une grande déception pour tous les membres du mouvement qui estiment que c'est une politique antisociale de Kinshasa.

Ads by Google

Copyright © 2012 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.