Recommandation au Conseil des Ministres de la CEDEAO d'adopter les projets regionaux d'infrastructures

SPONSOR WIRE

Yamoussoukro - Cote d'Ivoire — La réunion régionale des ministres chargés des Infrastructures des Etats membres de la CEDEAO sur le Plan d'action prioritaire du Programme de développement des infrastructures en Afrique (Pida-Pap), s'est achevée le vendredi 9 novembre 2012 à Yamoussoukro, en Côte-d'Ivoire.

La rencontre avait notamment pour objectif de sensibiliser les Etats membres sur la composante ouest-africaine du Pida-Pap et sur les Plans de développement des infrastructures régionales, afin de conduire la transposition des projets du Pida dans les plans et budgets nationaux. Au terme des travaux, les ministres ont formulé une série de résolutions et de recommandations sur les différents documents soumis à leur appréciation.

Ils ont recommandé au Conseil des ministres de la CEDEAO d'adopter les projets régionaux d'infrastructures retenus à l'issue de cette réunion. Ils ont également demandé à ce Conseil de recommander à la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO d'étendre la portée de l'application du Fonds de développement du transport et de l'énergie (Fodete) aux autres secteurs des infrastructures tels les TIC et l'Eau.

Les ministres ont aussi invité le Conseil à recommander à cette même Conférence l'utilisation d'une partie des ressources du Prélèvement communautaire de la CEDEAO pour financer exclusivement la préparation des projets d'infrastructures et le renforcement des capacités de la Banque d'investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC), en vue de permettre à cette dernière de jouer un rôle clé en tant qu'instrument régional de financement de ces projets.

Ils ont par ailleurs demandé aux partenaires techniques et financiers ainsi qu'aux donateurs d'accorder une grande priorité au renforcement des capacités dans le cadre de toute assistance financière ou technique apportée à la CEDEAO, et à l'Union africaine ainsi qu'à la Banque africaine de développement de soutenir la mise en œuvre des projets d'infrastructures de la CEDEAO. S'agissant des recommandations, les ministres ont invité la Commission de la CEDEAO à prendre les mesures nécessaires pour assurer la mise en œuvre rapide des Projets régionaux d'infrastructures identifiés au cours de cette rencontre. Ils ont exhorté l'organisation sous-régionale à poursuivre la mise en œuvre des projets de la composante Afrique de l'Ouest du Pida-Pap en collaboration avec les Etats membres, les institutions sous-régionales, les partenaires au développement et les banques régionales de développement concernés.

Les participants ont également demandé à la CEDEAO de coordonner avec la BIDC la mobilisation des ressources financières en collaboration avec les partenaires techniques et financiers externes par le biais de mécanismes, notamment l'organisation en 2013 d'une conférence des donateurs pour la mise en œuvre des Projets régionaux d'infrastructures.

A la cérémonie de clôture, le ministre ivoirien des Infrastructures économiques, M. Patrick Achi, a félicité les participants pour la pertinence de leurs recommandations et résolutions, et remercié les experts pour la qualité des résultats de leurs travaux. Cette réunion régionale des ministres en charge des Infrastructures, du Transport, des Télécommunications/TIC, de l'Energie et des Ressources en eau sur le Plan d'action prioritaire du Programme de développement des infrastructures en Afrique (Pida-Pap) est une recommandation de la 41ème Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO, tenue à Yamoussoukro les 28 et 29 Juin 2012.

La conférence avait mis l'accent sur l'importance des infrastructures dans la compétitivité de la sous-région et demandé à la Commission de la CEDEAO d'intensifier ses efforts dans le développement des infrastructures régionales et la mobilisation des ressources à cette fin.

Copyright © 2012 Economic Community of West African States. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.