Le Potentiel (Kinshasa)

16 Novembre 2012

Congo-Kinshasa: Reprise des combats autour de Goma - Le Rwanda combat aux côté du M23

Photo: Al Jazeera English
M23 troops Bunagana 5

Des combats ont éclaté jeudi matin entre l'armée et la rébellion Mouvement du 23 mars (M23) près de Goma, rapporte l'AFP, selon des informations recueillies auprès des belligérants, qui s'accusent mutuellement d'avoir déclenché les hostilités. Derrière l'attaque menée par le M23, il y a des soldats qui appuient le mouvement rebelle.

Ce qu'a révélé, selon l'AFP, le lieutenant-colonel Hamuli, porte-parole des FARDC pour le Nord-Kivu. Selon lui, « un petit groupe nous (Ndlr : les FARDC) a attaqués depuis le Rwanda » alors que l'armée congolaise combattait une autre offensive sur l'axe principal de la ligne de front entre Rugari et Kibumba, frontalière du Rwanda.

Interrogé sur l'identité des éléments du « petit groupe », il s'est interrogé : « Comment distinguer s'ils étaient du M23 ou de l'armée rwandaise, puisqu'ils portent la même tenue? ».

Le gouvernement a confirmé, pour sa part, présence des soldats rwandais sur la ligne de front. « Six corps des assaillants en tenue des forces loyalistes rwandaises ont été retrouvés sur le site par les Forces armées de la RDC », a déclaré hier jeudi à la presse Lambert Mende, porte-parole du gouvernement.

Ce bilan n'a pu être confirmé dans l'immédiat de source militaire ou rebelle. Ce matin, l'armée a lancé des « offensives contre les éléments du M23 dans ses positions sur les axes de Rugari, à 30 kilomètres de la ville de Goma », capitale de la province du Nord-Kivu, indique un communiqué de la rébellion, dénonçant une rupture de la trêve relative qui était observée.

« Les FARDC (Forces armées de la RDC) ont progressé pour nous attaquer (...) nous sommes obligés de nous défendre », a affirmé ce matin le lieutenant-colonel Vianney Kazarama, porte-parole militaire du M23, annonçant une riposte qualifiée d' « auto-défensive ». Le communiqué du M23 annonçant des combats a été transmis aujourd'hui à l'aube, mais dans un autre communiqué, reçu en début d'après-midi, le groupe armé explique que les affrontements ont commencé à 07h00 (05h00 GMT). L'armée, elle, a évoqué 08h00 du matin.

« Nous ne les avons pas attaqués, c'est un prétexte, et nous savions qu'ils étaient en train de renforcer leurs positions depuis plus de deux semaines », a affirmé le lieutenant-colonel Olivier Hamuli. En début d'après-midi, la situation restait confuse. Le lieutenant-colonel Hamuli a indiqué que les combats avaient cessé, que l'armée avait gardé ses positions et procédait à un « ratissage », mais le porte-parole du M23 a assuré que « l'ennemi continue à larguer des bombes sur nos positions ».

Le M23 est essentiellement formé d'ex-rebelles qui, après avoir été intégrés en 2009 dans l'armée congolaise, se sont mutinés et combattent depuis, l'armée régulière dans la région du Kivu. Deux pays voisins, le Rwanda et l'Ouganda, sont accusés par l'ONU de soutenir les rebelles, ce qu'ils démentent.

Ads by Google

Copyright © 2012 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Beaucoup de morts dans des combats entre l'armée et le M23

M23 troops Bunagana 5

Les combats avaient repris, le jeudi 15 novembre, entre la rébellion du Mouvement du 23-Mars (M23) et l'armée de la République démocratique du Congo (RDC) près de Goma, dans ... Read more »