Fasozine (Ouagadougou)

Kenya: Explosives représailles

En perpétrant, ce dimanche 18 novembre 2012, un autre attentat sanglant à Nairobi, les shebab donnent la preuve que rien ne les arrêtera dans la logique de représailles qu'ils veulent imposer au Kenya. µ

Cette vendetta qui vise à saper le moral des troupes kenyanes engagées dans la guerre que l'Union africaine mène contre ce mouvement islamiste liée à Al-Qaïda ne fait malheureusement que des victimes innocentes.

Cette fois, sept morts et plus de trente blessés en plein coeur de la capitale kenyane. Une bien triste vengeance de ces «fous de Dieu» qui ne soucient guère de la vie des enfants de Dieu. Ce qui arrive aujourd'hui au Kenya ne doit pas être considéré dans les limites de ce pays. La résurgence des attentats mortels que ce pays subit depuis quelques temps doit faire réfléchir sur la situation de la crise malienne. Avec des troupes africaines qui se préparent à affronter des groupes islamistes également en liaison avec la nébuleuse Al-Qaïda, il faut probablement tenir compte d'éventuelles représailles de ce genre contre les pays qui se proposent à envoyer des soldats au Nord-Mali. L'attentat de ce dimanche est un signe qui ne doit pas tromper en Afrique de l'Ouest.

Cette donne doit être d'autant plus bien réfléchie qu'elle conditionne l'adhésion des populations à la guerre qui s'annonce dans le septentrion malien. Car, si des islamistes de Somali peuvent employer la stratégie d'attentat à la grenade à Nairobi, c'est que ceux du Mali peuvent également s'en inspirer. Il faut mieux prévenir que guérir ces situations de meurtres organisés de populations civiles déjà trop meurtries d'un continent africain qui ne demande qu'à vivre en paix pour mieux penser son développement économique et social.

Ads by Google

Copyright © 2012 Fasozine. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.