Fasozine (Ouagadougou)

19 Novembre 2012

Mali: Echauffements entre rebelles avant la guerre

Photo: Phuong Tran/IRIN
(Photo archive) - Des rebelles touareg qui ont fait face aux islamistes au Nord Mali

En attendant la guerre annoncée par la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) contre les mouvements djihadistes qui contrôlent le septentrion malien, ce sont les différents groupes armés qui se font la guerre entre eux. Le week-end dernier, des échanges de tirs ont animé la région de Gao où des combats ont opposé le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) aux rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA).

Les seconds voulaient déloger les premiers de ce bastion stratégique du nord-est du Mali, mais ils se sont heurtés à une vive résistance qui les a contraints à battre en retraite. Ainsi, les villes de Ménaka et de Ansongo restent aux mains du Mujao qui n'a pas manqué de célébrer sa victoire ce lundi à grandes détonations de kalachnikov. Il vient de gagner une bataille de la guerre de positionnement et à offert une bonne séance d'échauffement à ses troupes avant la guerre contre les forces de la Mission de la Cedeao au Mali (Micéma).

Pendant ce temps, le gouvernement malien se convainc lentement mais sûrement de la nécessité d'entreprendre des négociations avec les différents groupes armés. Question: comment Bamako va-t-il discuter avec des gens qui ont décidé maintenant de se faire la guerre entre eux? La victoire du Mujao et de ses alliés d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) est la preuve que ces groupes sont toujours dans une logique belliciste dont il faut tenir compte dans les négociations tous azimuts que mène à Ouagadougou, le président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, médiateur de la Cedeao.

Ads by Google

Copyright © 2012 Fasozine. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.