Congo-Kinshasa: Echanges de tirs autour de l'aéroport de Goma

Photo: Radio Okapi
Les rebelles du M23 font leur entrée dans la ville de Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu, mardi 20 novembre 201

Dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), les combats ont repris à la mi-journée ce lundi 19 novembre entre les rebelles du M23 et l'armée congolaise, aux portes de Goma, capitale du Nord-Kivu, et se sont étendus autour de l'aéroport de la ville. Des milliers de personnes, notamment des déplacés du camp de Kanya Routchinya, ont dû fuir. Par ailleurs, la France demandera, ce soir, à l'ONU de condamner « sans tarder » le M23.

Après une matinée d'accalmie, les combats ont repris et se sont maintenant rapprochés du centre-ville de Goma. Des tirs ont été échangés dans le quartier de Munigi, à quelques kilomètres du centre-ville. Selon le porte-parole militaire du M23, les forces armées congolaises ont ouvert le feu alors que les troupes rebelles avaient commencé à opérer un retrait sur les positions qu'elles occupaient samedi. La version de l'armée congolaise est radicalement différente. Selon le porte-parole des FARDC, c'est l'armée qui a été victime d'une agression des rebelles. Les combats ont, en tout cas, été particulièrement nourris autour de l'aéroport.

Jointe par RFI, à 17h30, heure locale, une habitante de Goma, résidant dans les environs de l'aéroport, confirme la reprise des combats avec notamment des tirs à l'arme lourde. Des échanges de tirs qui ont provoqué « la panique », affirme-t-elle.

Quelques heures plus tôt, le M23 publiait un communiqué pour « exiger » que le gouvernement déclare officiellement à la radio et à la télévision « l'ouverture de négociations politiques directes avec le M23 » et la « démilitarisation de la ville et de l'aéroport de Goma ». Ces exigences ont été immédiatement rejetées par les autorités congolaises qui refusent de négocier avec les rebelles du M23.

Le Rwanda accuse la RDC

Le porte-parole de l'armée rwandaise a affirmé que l'armée congolaise a « délibérément » bombardé le territoire rwandais, ce lundi. Selon le général Joseph Nzabamwita, des obus sont tombés dans la zone de l'aéroport de Gisenyi, une localité frontalière de Goma. La RDC a aussitôt démenti avoir ordonné des tirs contre le Rwanda.

Par ailleurs, la France présentera, ce soir, une résolution au Conseil de sécurité de l'ONU pour demander un renforcement des sanctions internationales contre les rebelles du M23. Gérard Araud, ambassadeur de France à l'ONU, a précisé que Paris évoquerait aussi l'implication éventuelle d'autres pays dans le conflit.

De son côté, la présidente de la commission de l'Union africaine (UA), Nkosazana Dlamini Zuma, a condamné ce lundi après-midi, dans un communiqué, l'offensive militaire lancée par le M23 dans la zone de Goma. Elle a notamment demandé à la rébellion d'y mettre un terme immédiat, sans condition. La présidente de la commission de l'UA a également condamné les violences perpétrées contre la population civile et demandé que tout soit fait pour un accès humanitaire sans entrave.

Depuis ce week-end, des milliers de personnes, notamment des déplacés du camp de Kanya Routchinya, ont dû fuir une nouvelle fois pour trouver refuge chez des proches, dans la forêt, ou de l'autre côté de la frontière, au Rwanda.

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Le M23 exige un dialogue avant son retrait de Goma

Les rebelles du M23 font leur entrée dans la ville de Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu, mardi 20 novembre 201

Après avoir conquis Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, le M23 exige un dialogue avec le président congolais, Joseph Kabila qui, à côté de ses homologues rwandais et ougandais, Paul ... Read more »