Sidwaya (Ouagadougou)

Burkina Faso: Le PUND veut ressusciter Thomas Sankara

Le Parti pour l'union nationale et le développement (PUND) de Boukary Kaboré dit « Le Lion » a lancé sa campagne électorale à Léna, dans la province du Houet, le 18 novembre 2012. M. Kaboré a invité les populations à voter son parti qui va leur offrir le bien-être social.

« Mieux vaut faire un pas avec le peuple que de faire 100 pas sans le peuple ». C'est cette conviction de Thomas Sankara que partage le parti de Boukary Kaboré dit « Le Lion » au cours de la présente campagne électorale. C'est à Léna, dans la province du Houet, que le parti a lancé sa chasse aux voix, le dimanche 18 novembre 2012. Pour les représentants des jeunes, des femmes et des anciens, il faut voter le PUND pour ne pas perdre le 2e Thomas Sankara du Burkina.

Pour eux, le parti est celui des masses laborieuses et conscientes. Francis Millogo et Gnira Traoré, respectivement candidats aux élections municipales et législatives, et tête de liste aux législatives dans le Houet, ont exprimé l'engagement sans faille des populations à arracher la mairie de Léna. « Au soir du 2 décembre, nous fêterons la mémoire de celui qui incarnait nos espoirs », a-t-il soutenu. Pour eux, il s'agira également d'« empêcher le crime organisé et ces corrompus qui s'accaparent nos terres cultivables dans les communes rurales ».

A entendre le président du PUND, Boukary Kaboré, la révolution fait référence à la justice, à l'éducation pour tous et au bien-être des populations. « La démocratie, c'est la révolution parce qu'elle remet le pouvoir au peuple qui se charge de choisir ses représentants », a expliqué "Le Lion".

Copyright © 2012 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.