Radio Okapi (Kinshasa)

20 Novembre 2012

Congo-Kinshasa: Les rebelles du M23 sont entrés à Goma

Photo: Radio Okapi
Les rebelles du M23 font leur entrée dans la ville de Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu, mardi 20 novembre 201

Des combattants du M23 ont pris le contrôle de la ville de Goma ce mardi 20 novembre dans la matinée. Des témoins sur place indiquent que les FARDC ont quitté la ville et pris la direction de Sake, 27 km plus loin, après avoir résisté aux rebelles. Ces derniers contrôlent les lieux stratégiques de la ville notamment l’aéroport, où stationnent encore les casques bleus de la Monusco, ainsi que le mont Goma qui abrite la Radio télévision nationale congolaise.

Des tirs étaient entendus au loin de la ville de Goma vers 12 heures locales. Il s'agirait des troupes FARDC qui continuaient de pilonner certains quartiers de la ville.

Dans les quartiers, les habitants de Goma affirment que les rebelles du M23 leur ont demandé de vaquer normalement à leurs occupations. Certains d'entre eux cachent pas leur déception. Ils ont déclaré à Radio Okapi avoir le sentiment d'être trahis par le gouvernement. « Je ne pensais pas que le M23 pourrait arriver à prendre le contrôle de notre ville », a confié un habitant trouvé devant sa rue.

Des rebelles arpentent actuellement les principales artères de la ville notamment le boulevard Kanyamuhanga.

D'autres témoins rapportent que les casques bleus de la Monusco sont aussi visibles dans certains « coins stratégiques » de la ville notamment à l'aéroport.

Kabila appelle à la mobilisation

Au cours d'une adresse à la nation ce mardi à Kinshasa, le président congolais Joseph Kabila a demandé au peuple et à toutes les institutions du pays de se mobiliser « contre l'agression dont la RDC est victime notamment à Goma ».

« La RDC est confrontée à une situation difficile », a déclaré le chef de l'Etat, ajoutant que « quand une guerre est imposée, on a l'obligation de résister ».

Joseph Kabila, qui doit se rendre prochainement à un sommet extraordinaire de la Conférence internationale de la région des Grands Lacs (CIRGL) à Kampala, a affirmé qu'il partait à ce sommet « pour présenter ses preuves contre les pays cités [dans les rapports des Nations unies comme soutien du M23].

Il a dit attendre de ce sommet « la vérité et rien que la vérité », annonçant, par ailleurs, que l'ambassadeur de RDC au Rwanda avait déjà été rappelé en consultation à Kinshasa depuis plusieurs semaines.

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Le M23 exige un dialogue avant son retrait de Goma

Les rebelles du M23 font leur entrée dans la ville de Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu, mardi 20 novembre 201

Après avoir conquis Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, le M23 exige un dialogue avec le président congolais, Joseph Kabila qui, à côté de ses homologues rwandais et ougandais, Paul ... Read more »