La Prospérité (Kinshasa)

Congo-Kinshasa: Kabila lance une mobilisation générale !

Kinshasa — Traits tirés sur le visage, Joseph Kabila est apparu ce mardi 20 novembre, sur les antennes de la télévision d'Etat. C'est la première fois qu'il s'adresse ouvertement à la nation, depuis que les combats tournaient encore autour de Munigi, à quelques kilomètres de l'aéroport, peu avant la prise de Goma, capitale du Nord-Kivu. Le Président de la République a, tout d'abord, réconforté les populations de Goma, à la suite de toutes sortes de violence auxquelles elles ont été exposées, ces derniers jours.

Puis, il a également lancé un appel à la mobilisation générale de tous les fils et filles du Congo, toutes tendances politiques confondues, pour la défense de la patrie qu'il considère comme étant désormais en danger. "Le Congo n'a pas besoin de guerre. Le Congo a besoin de paix. Il a besoin d'une paix durable. Le Congo a besoin du développement. Mais, lorsqu'une guerre vous est imposée, comme c'est le cas maintenant, tous les congolais ont le devoir de résister, de résister encore et toujours. Dans tous les cas, la paix se gagne !", a-t-il notamment, lâché, sur fond d'une confirmation que Nkulu Kilombo Mitwaba, Ambassadeur de la RD. Congo au Rwanda, avait déjà été rappelé en consultation, il y a plus d'une semaine, en attendant que les relations bilatérales soient normalisées.

Autre chose, Joseph Kabila qui a pris son vol pour Kampala, juste quelques temps après cette interview accordée à la presse présidentielle, a laissé entendre qu'il se présenterait à la réunion de la CIRGL avec la somme de preuves tangibles du soutien direct au M23, de certains Etats voisins cités dans les rapports successifs des experts de l'Onu dont le Rwanda, dans l'agression perpétrée contre son pays. Il a toutefois dit que pour sortir de la crise, toutes les options étaient sur la table de discussion. Elles devraient, dès à présent, être exploitées sur tous les plans, à savoir, diplomatique, politique et militaire. Il a, enfin, parlé hier, en fin de la matinée.

Joseph Kabila a, en effet, répondu à quelques questions de la presse présidentielle au sujet de ce qui se passe à Goma, Chef-lieu de la province du Nord-Kivu. De bout en bout, il s'est dit profondément préoccupé par la dégradation de la situation humanitaire dans cette partie du pays. Voilà pourquoi, pour exprimer sa marque de compassion, il en a profité, pour adresser un message de réconfort aux populations congolaises, pour tous les méfaits redevables aux affrontements armés autour de l'aéroport de Goma, peu avant la conquête de la ville par des insurgés.

Plus loin, le Président de la République a rappelé qu'en guise de solution envisageable, toutes les options seront, dès à présent, exploitées sur tous les plans notamment, diplomatique, politique et militaire. Il a dit, par ailleurs, que la Force Internationale neutre devenait presque hypothétique. Puisque sa raison d'être consistait en un déploiement, le long de la frontière entre la RD. Congo et le Rwanda. Dès lors que les combats se déroulent à l'intérieur du territoire congolais, loin de cette frontière commune, à quoi servirait encore la mise en place de cette force internationale neutre ?

Une question à laquelle, lui-même, n'a pas donné de réponse. Suspense, oblige ! Sur un autre sujet, Kabila, répondant à la problématique des relations tendues avec le Rwanda, a confirmé que Nkulu Kilombo, Ambassadeur de la RDC à Kigali, avait déjà été rappelé en consultation, en attendant que les choses soient tirées au clair. Pour finir son propos, il a réitéré son voeu maintes fois exprimé de voir les Congolais s'investir dans la lutte contre l'invasion étrangère, contre cette guerre d'agression à laquelle le pays est exposé. Du reste, il a insisté sur le fait que « le Congo n'a pas besoin de guerre. Le Congo a besoin de paix. Il a besoin d'une paix durable. Le Congo a besoin du développement. Mais, lorsqu'une guerre vous est imposée, comme c'est le cas maintenant, tous les congolais ont le devoir de résister, de résister encore et toujours. Dans tous les cas, la paix se gagne ! ».

Un nouveau rendez-vous à Kampala Kabila est allé ce mardi 20 novembre à Kampala muni de toutes les preuves de l'implication de certains pays voisins dont le Rwanda dans les combats engagés par le M23. Il a dit qu'il saisirait cette opportunité, pour y faire entendre la voix du Congo, à cette fin. "La vérité, rien que la vérité", a-t-il martelé, en affirmant que c'est cela qu'il va rechercher au sein de cette réunion de la CIRGL. Quel rôle la Monusco a-t-elle joué ? Kabila n'en a pas parlé, en tout cas.

Le moins que l'on puisse dire, à ce stade, de l'avis d'ailleurs de plusieurs compatriotes, est que la Monusco n'aurait plus tenu parole, s'il faut se référer ne serait-ce qu'à son communiqué daté de samedi 17 novembre dernier selon lequel, elle soutenait qu'elle ne tolérerait aucune avancée des rebelles du M23, ni de ses alliés vers Goma. Aussi, sa mission de la protection des civils n'en a-t-elle pas souffert, avec la catastrophe humanitaire occasionnée par des déplacements massifs, des nombreux morts et blessés graves parmi les populations de Goma, avant que les rebelles du M23, appuyés par les forces armées rwandaises, n'y entrent.

Ads by Google

Copyright © 2012 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.