20 Novembre 2012

L'Africa CEO Forum s'ouvre à Genève - Une première réussie pour l'elite du secteur privé africain

SPONSOR WIRE

L' AFRICA CEO FORUM, premier grand rendez-vous dédié au secteur privé africain s'est ouvert ce mardi 20 Novembre à Genève en présence de 560 participants venus de 32 pays dont plus de 300 dirigeants des grandes entreprises privées africaines, une centaine d'investisseurs et de financiers parmi les plus influents en Afrique, ainsi que de hautes personnalités africaines et internationales.

La cérémonie d'ouverture, présidée par Donald Kaberuka, président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) et Amir Ben Yahmed, vice-président du Groupe Jeune Afrique, fut l'occasion de poser les termes du débat : l'articulation nécessaire entre les enjeux de développement du continent et la dynamique de croissance dont le secteur privé africain est porteur.

Pour Amir Ben Yahmed, un des principaux objectifs de ce forum est de « permettre cette conversation sur les moyens d'accentuer le décollage du continent et de faire de nos économies de véritables économies émergentes et de nos entrepreneurs, de véritables leaders internationaux ».

Le président Kaberuka affirme une volonté similaire : « l'Afrique est entré dans le 21ème siècle, déterminée à briser les chaînes de la pauvreté, à converger avec le reste du monde, à permettre aux lions africains l'accès aux mêmes territoires que les tigres asiatiques ».

Ce Forum s'inscrit parfaitement dans la mission de la BAD qui « souhaite faire encore davantage dans son soutien et sa promotion du secteur privé ». Il s'agit, pour la Banque, d'une opportunité heureuse d'écoute et de dialogue avec les dirigeants d'entreprises.

Mieux connaître les initiatives des entreprises africaines, rapprocher les points des vues et ouvrir des perspectives d'un dialogue permanent et fécond avec les entrepreneurs privés, tels sont les souhaits exprimés par Donald Kaberuka qui propose « la création d'un Comité consultatif externe des chefs d'entreprises avec qui je serais particulièrement heureux de travailler ».

Amir Ben Yahmed est aussi confiant dans l'avenir de cette initiative : « L' Africa CEO Forum vise aussi à proposer chaque année à l'opinion publique africaine et internationale une vitrine de cette nouvelle Afrique entrepreneuriale...qui n'a rien à envier à celle des pays émergents ».

Le vice-président de la Banque Mondiale pour la Région Afrique, Makhtar Diop, confirme : « Ce Forum confirme bien combien le continent africain a besoin de ses dirigeants d'entreprises. A la Banque Mondiale, nous considérons le secteur privé africain comme notre principal allié pour contribuer au développement de l'ensemble des pays d'Afrique ».

Organisé par Le Groupe Jeune Afrique avec la participation de la BAD, l'Africa CEO Forum propose aux participants de concevoir les réponses aux questions posées à travers quatre conférences plénières animées par des personnalités africaines et internationales de premier plan.

Ce programme ambitieux de deux jours est complété par neuf conférences thématiques, de véritables boîtes à outils au service des PDG sur les tendances les plus actuelles du management : stratégie de développement international, accès au capital, intégration régionale, dialogue public-privé, maîtrise de l'environnement juridique, gestion des talents...

Copyright © 2012 African Development Bank. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.