20 Novembre 2012

Afrique: Une naissance sur trois aura lieu en Afrique d'ici 2050, selon l'Unicef

Dakar — Une naissance sur trois aura lieu en Afrique subsaharienne d'ici à 2050, prédit un document publié mardi par le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), à l'occasion de la Journée mondiale de l'enfance.

"Près d'un enfant de moins de 18 ans sur trois sera africain. Un siècle plus tôt, une naissance sur dix seulement avait lieu en Afrique subsaharienne", lit-on dans ce document transmis à l'APS, à l'occasion de la Journée mondiale de l'enfance célébrée le même jour.

Selon l'Unicef, les changements démographiques qui s'annoncent présentent "des défis majeurs" pour les décideurs et les planificateurs. "Génération 2050 et au-delà : comprendre les tendances démographiques pour les enfants du 21ème siècle" est l'intitulé du document.

Il annonce que la mortalité des enfants de moins de cinq ans sera "de plus en plus concentrée en Afrique subsaharienne".

"Ce qui est important, c'est de savoir si le monde tiendra compte de ce changement fondamental sans précédent, alors qu'il prépare l'agenda de l'après 2015", a affirmé David Anthony de l'Unicef, l'un des auteurs du rapport.

Il a ajouté : "Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que ces enfants aient des chances égales de survivre, de se développer et d'atteindre leur plein potentiel."

En octobre 2011, la population mondiale a atteint sept milliards d'individus et, selon les projections actuelles, elle devrait en compter huit milliards d'ici à 2025, selon le document qui ne prévoit qu"'un modeste accroissement de 4% de la population infantile mondiale d'ici à 2025" et indique que "cette croissance se déplace nettement vers les pays du Sud".

Selon l'étude, qui se fonde sur les projections de la Division de la population des Nations unies, la population vieillissante fera de plus en plus pression, partout dans le monde, pour que les ressources aillent à d'autres qu'aux enfants.

Le document recommande aux Etats de cibler les investissements, pour qu'ils aillent à des régions où les enfants vont naître, d'insister sur les groupes négligés, surtout dans les pays très peuplés à moyen revenu, de toucher les ménages les plus pauvres et les plus isolés, et de s'attaquer de toute urgence à la question de la dépendance des personnes âgées.

En 1954, l'assemblée générale des Nations unies avait proclamé le 20 novembre Journée mondiale de l'enfance, une "journée de fraternité mondiale et de compréhension entre les enfants".

Elle recommandé que la journée serve à "promouvoir les idéaux et objectifs de la Charte des Nations unies et le bien-être des enfants du monde entier".

Le 20 novembre marque aussi la date anniversaire du jour où l'assemblée générale des Nations unies a adopté la Déclaration des droits de l'enfant, en 1959, et la Convention relative aux droits de l'enfant, en 1989.

Ads by Google

Copyright © 2012 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.