Radio Okapi (Kinshasa)

22 Novembre 2012

Congo-Kinshasa: Goma - Le M23 recrute parmi les FARDC et les policiers

Les rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) ont commencé, au lendemain de la chute de Goma, à enregistrer au stade Les Volcans de Birere des policiers et des soldats des troupes loyalistes qui n'ont pas quitté Goma après sa chute, mardi 20 novembre. Les responsables de ce mouvement disent tenter de récupérer assez d'hommes pour « poursuivre la guerre jusqu'à Kinshasa ». Venus nombreux sur le lieu du recensement, les forces loyalistes se bousculaient pour se faire enregistrer.

« Nous sommes dans les rangs mais vous ne nous enregistrez pas. Vous sautez certaines têtes », réclamaient des centaines des militaires et policiers qui cherchaient à se faire enregistrer en premier.

Tous se précipitaient pour donner leur numéro d'ordre, leurs noms et post-noms, leurs grades ainsi que leurs unités de provenance pour s'inscrire sur la fiche remplie à la main par le commandant de chaque unité, sous la supervision de quelques responsables rebelles.

Après cette étape, le superviseur remettait au candidat un jeton attestant son identification.

Un candidat à l'intégration de l'armée rebelle explique qu'ils seront enrôlés pour poursuivre la guerre contre le pouvoir de Kinshasa que le M23 accuse, depuis la prise de Goma, de corruption et de tricherie aux dernières élections de 2011.

« On nous a informé de venir ici pour une intégration de tous les éléments qui étaient dans le gouvernement et puis on va continuer avec eux », a déclaré un recensé.

La suite des opérations prévoit qu'après le recensement, les recrues seront rassemblées pour une « rééducation» dès jeudi 22 novembre à Mubambiro pour les militaires, et à Mugunga pour les policiers.

Après cette étape, ils rejoindront les rangs du M23 pour poursuivre la guerre jusqu'à Kinshasa afin, disent les rebelles, de faire chuter le régime Kabila.

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.