Radio Okapi (Kinshasa)

22 Novembre 2012

Congo-Kinshasa: Le M23 exige un dialogue avec Kabila avant de se retirer de Goma

Photo: Radio Okapi
Les rebelles du M23 font leur entrée dans la ville de Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu, mardi 20 novembre 201

Les rebelles du M23 exigent un dialogue avec le président congolais Joseph Kabila avant de se retirer de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, qu'ils occupent depuis le mardi 20 novembre, a déclaré à l'AFP Jean-Marie Runiga le président du M23. Mercredi, les présidents rwandais Paul Kagame, ougandais Yoweri Museveni et congolais Joseph Kabila, qui discutent depuis mardi soir à Kampala, ont exigé aux rebelles de se retirer de Goma.

« Il faut d'abord dialoguer avec le président (Joseph) Kabila. C'est le préalable avant toute chose: dialoguer et trouver des solutions », a déclaré Jean-Marie Runiga Lugerero à l'AFP.

« Il faut se mettre autour d'une table avec la société civile, la diaspora, l'opposition, le gouvernement, qu'on puisse parler de tous les problèmes des Congolais. On attend une offre du président Kabila pour le dialogue. Il y a des problèmes et des revendications spécifiques au M23, mais il y a aussi le problème de la démocratie en RDC, des problèmes de gouvernance, des problèmes sociaux, des problèmes concernant les droits de l'homme», a énuméré M. Runiga Lugerero à la même source.

Un plan de retrait était « en train de leur être transmis [au M23, NDLR] », indiquait le communiqué conjoint signé mercredi par les présidents rwandais, congolais et ougandais et lu en leur présence par le ministre ougandais des Affaires étrangères.

Ce document relevait que le gouvernement congolais a pris l'engagement de rechercher promptement les causes des désordres [à l'Est de son territoire] et d'y remédier du mieux qu'il peut.

D'après le même communiqué, les présidents Museveni et Kagame ont dit clairement, que même s'il existe des revendications légitimes de la part du groupe mutin connu sous le nom de M23, ils ne peuvent accepter l'extension de cette guerre ou accepter l'idée d'un renversement du gouvernement légitime de RDC ou d'un affaiblissement de son autorité.

Réuni mercredi à huis clos à New York, le conseil de sécurité de l'ONU a demandé au M23 de se retirer de Goma. Le même appel a été lancé par l'ambassadeur américain en poste à Kinshasa.

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.