Radio Okapi (Kinshasa)

22 Novembre 2012

Congo-Kinshasa: Nord-kivu - la coalition FARDC-Maï-Maï aurait repoussé le M23 de Sake

Après plus de 3 heures de combats entre la coalition-FARDC-Maï-Maï/ APCLS, les rebelles du Mouvement du 23 mars se seraient retirés en partie de la cité de Sake, à 27 kilomètres de Goma au Nord-Kivu. Selon des sources locales, cette coalition qui a lancé cette offensive aux environs de 14 heures serait venue du coté de Kirotshe au Sud-Ouest de la cité.

Les habitants de Sake commençaient déjà à quitter la ville de Sake depuis le début d'après-midi. Une bonne partie de la population avait déjà quitté la cité peu avant son occupation mercredi vers 11 heures par le M23.

Ils fuient des combats entre le M23 et la coalition FARDC et les Maï-Maï de l'Alliance des Patriotes pour un Congo Libre et Souverain (APCLS). Certains se dirigent vers Goma alors que d'autres sont partis vers Minova au Sud-Kivu.

Pendant ce temps, le président du M23, Jean-Marie Runiga Lugerero se retrouve à Kampala pour rencontrer le président ougandais Yoweri Museveni, à la demande de ce dernier. « Le président du M23 Jean-Marie Runiga Lugerero a été appelé en urgence à Kampala (...) pour aller discuter avec son excellence le président Museveni », a déclaré à l'AFP Amani Kabasha, chargé de communication du M23.

Les présidents congolais, Joseph Kabila, ougandais Yoweri Museveni et rwandais Paul Kagame ont exigé du M23 l'arrêt immédiat de son offensive et son retrait de Goma. Jeudi, avant d'être appelé à Kampala, M. Runiga Lugerero a posé comme préalable à tout retrait du M23 de Goma de dialoguer avec le président Kabila.

Les rebelles du M23 occupent la cité de Sake depuis mercredi 21 novembre d'où l'armée congolaise s'était retirée pendant la nuit. A leur arrivée, les rebelles ont repoussé des combattants Maï-Maï au moment où ils arrivaient au niveau des collines surplombant la cité de Sake.

Dans la cité, cependant, ils n'ont tiré aucun coup de feu, n'ayant rencontré aucune résistance. Selon des sources sur place à Sake, après l'échange de tirs avec le M23, les Maï-Maï ont battu en retraite vers le sud.

Les habitants de Sake, restés sur place, ont observé dans le calme l'installation du M23 dans leur cité, où toutes les activités socio-économiques étaient paralysées.

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.