L'Express (Port Louis)

Ile Maurice: Accords de pêche avec l'Union européenne - Les militants écologistes durcissent le ton

Il n'est plus question de céder à la pression, ni de se contenter des explications du ministre de la Pêche en ce qui concerne les accords reliant Maurice à l'Union européenne (UE). La coalition réunissant militants écologistes et syndicalistes se préparent à une mobilisation.

La date a été fixée au 15 décembre prochain. Les activistes protestant contre les accords de pêche entre l'Union européenne (UE) et Maurice préparent la grande mobilisation, qui devrait avoir lieu dans la capitale à la mi-journée. Ils dénoncent notamment une «dilapidation des ressources en mer» causée par les bateaux de pêche européens.

Dans un communiqué de presse, la coalition regroupant les écologistes et syndicalistes fait ressortir qu'aucun accord n'a été signé en association avec le Syndicat des Pêcheurs et que ces derniers se sont prononcés contre tout accord de Maurice avec l'UE.

L'autre combat des écologistes : faire en sorte que les accords soient rendus public. «La délégation de l'UE fait mention de clause de confidentialité dans l'accord, pour des raisons commerciales. Nous ne comprenons pas et nous ne pouvons pas accepter en tant que Mauriciens, que nos biens soient bradés à des puissances étrangères ou à des intérêts privés, sans que nous puissions connaître en intégralité le contenu des accords. Nous demandons donc que ces clauses soient rendues publiques», déclarent les membres de la coalition contre les accords de pêche.

De plus, les militants mauriciens envisagent de s'associer aux mouvements internationaux qui partagent le même combat. «Nous sommes déterminés à maintenir la pression pour que ces accords de pêche soient gelés», affirme un des dirigeants de la coalition.

Ce sont les explications du ministre de la Pêche, lors des débats budgétaires, et le récent communiqué de l'UE qui ont suscité des réactions du côté des activistes écologistes. Nicolas Von-Mally a, entre autres, affirmé que les accords avec l'UE sont plus que bénéfiques à Maurice. Il a rappelé «les développements» qui touchent Maurice dans ce secteur d'activité, dont l'entrée en opération de cinq thoniers senneurs de la société SAPMER, ou encore la négociation en cours entre Maurice et la Norvège pour la recherche et la formation. Il a précisé que les accords de pêche sont jugés nécessaires tant que Maurice ne disposera pas de «sa propre flotte».

Copyright © 2012 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.