La 31eme réunion des chefs d'état-major de la CEDEAO dominée par la situation en Guinée-Bissau et au Mali

SPONSOR WIRE

Abidjan - Cote d'Ivoire — Trouver une solution politique à la situation du capitaine Amadou Haya Sanogo, vu que les interventions du chef de l'ex-junte militaire malienne dans le débat politique ont toujours constitué un handicap à l'évolution positive de la situation au Mali. Telle est l'une des recommandations de la 31ème réunion ordinaire du Comité des chefs d'état-major de la CEDEAO (CCEM) qui s'est achevée au petit matin du dimanche 16 décembre 2012 à Abidjan, en Côte d'Ivoire.

Le ministre auprès du président ivoirien chargé de la Défense, M. Paul Koffi Koffi, a déploré la situation politique actuelle au Mali caractérisée par la démission de l'ex-Premier ministre sur injonctions du capitaine Amadou Haya Sanogo. "Nous souhaitons vivement que l'armée ne se mêle pas du débat politique afin que cela ne vienne pas constituer un autre souci à gérer alors que nous attendons une résolution du Conseil de sécurité", a expliqué M. Paul Koffi Koffi. Pour sa part, la commissaire chargée des Affaires politiques, de la Paix et de la Sécurité de la Commission de la CEDEAO, Mme Salamatu Hussaini Suleiman, a rappelé la position de l'organisation sous-régionale face à la crise politique malienne actuelle.

"La CEDEAO condamne fermement tout agissement qui va à l'encontre de la transition au Mali, en particulier l'action des militaires contre toute autorité de la transition ainsi que toute forme d'interférence et d'ingérence de leur part dans le processus politique", a-t-elle souligné. Cette rencontre a également permis aux participants de faire le point sur les activités de planification élaborées et conçues pour la Mission internationale de soutien au Mali sous conduite africaine (MISMA). Un accent particulier a été mis sur l'examen de la structure et du personnel proposés pour le déploiement de cette Mission.

Toujours au chapitre des recommandations, les membres du CCEM ont décidé de la mise en place d'une structure adéquate de gestion financière de la MISMA telle que demandée par l'Union européenne, l'élaboration d'un plan B tenant compte de l'appui à la formation et l'engagement avec les seuls moyens de la CEDEAO, l'achèvement de l'inspection des unités promises par les Etats membres ainsi que l'étude d'une option de révision du chronogramme pour un déploiement plus rapide de la Mission.

Le président du CCEM, le chef d'état-major général des Forces républicaines de Côte d'Ivoire, le général de corps d'armée Soumaïla Bakayoko, a félicité les officiers planificateurs de la MISMA pour les résultats auxquels ils sont parvenus et remercié ses pairs pour leur disponibilité et leur engagement aux côtés de leurs frères d'armes maliens pour la résolution de la crise et le rétablissement de l'intégrité territoriale du Mali. Outre la crise malienne, les participants se sont penchés sur la présence de la Mission de la CEDEAO en Guinée-Bissau (ECOMIB) et ont examiné une demande du gouvernement bissau-guinéen relative au déploiement d'une composante maritime au sein de ladite Mission.

Le président du CCEM a félicité les forces de l'ECOMIB pour l'amélioration de la situation sur le terrain, et s'est engagé à faire prendre les dispositions nécessaires en vue d'une amélioration urgente des conditions de vie des soldats de la Mision et de la réussite de la réforme du secteur de défense et de sécurité en Guinée-Bissau.

La 31ème réunion ordinaire du CCEM s'est déroulée à Abidjan au lieu d'Abuja, au Nigéria, en raison de la tenue dans la capitale administrative ivoirienne de la 8ème édition de la Coupe d'Afrique militaire de football (Camfoot 2012). La finale de la compétition, jouée quelques heures après la fin des travaux du CCEM, a été remportée par le Mali qui a battu par 1 but à 0 le Cameroun, vainqueur des deux dernières éditions du tournoi.

Le Mali a emporté 20 000 dollars américains du président burkinabè, Blaise Compaoré, dont la Coupe porte le nom et 10 millions de francs CFA du président ivoirien Alassane Ouattara. La Côte d'Ivoire, pays organisateur, s'est classée troisième. La prochaine Coupe d'Afrique militaire de football se déroulera au Tchad en 2014.

Copyright © 2012 Economic Community of West African States. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.