20 Décembre 2012

La BAD approuve un projet vert et inclusif de 125 millions de dollars à la Corne de l'Afrique

SPONSOR WIRE

Le Conseil d'administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé un projet de 125 millions de dollars pour la première phase d'un programme visant à renforcer la résilience face à la sécheresse et à offrir des moyens de subsistance durables dans la corne de l'Afrique.

Trois pays, Djibouti, l'Ethiopie et le Kenya ainsi que le secrétariat de l'Autorité intergouvernementale pour le développement - The Intergovernmental Authority on Development (IGAD) en anglais - sont concernés par la première étape de ce projet régional. Le projet sera financé sous forme de prêts et de dons provenant du Fonds africain de développement (FAD) du Groupe de la BAD à compter de 2013.

Les dons FAD, d'une valeur de 15 millions de dollars en faveur de Djibouti et de 7 millions de dollars au secrétariat de IGAD et les prêts FAD dont les montants, 46 et 56 millions de dollars en faveur respectivement de l'Ethiopie et du Kenya, vont soutenir les activités visant à rétablir les moyens de subsistance en investissant dans la gestion des ressources naturelles (eau, pâturages). Les dons financeront également la gestion intégrée des terres, la restauration et la protection de l'écosystème, tout comme les infrastructures agricoles et d'élevage.

Le projet contribuera aussi à améliorer les infrastructures de stockage, de commercialisation et de transport telles que les routes rurales. Il vise à s'attaquer aux causes profondes de la vulnérabilité de la région pour forger une résilience face à la sécheresse à moyen et long termes, consolider davantage la paix et enfin promouvoir l'utilisation équitable des ressources naturelles limitées.

Certaines zones reconnues comme sujettes à la sécheresse sont ciblées. Il s'agit entres autres de Beyya Dader, Gaggade-Derela et Weima à Djibouti, Afar et Somali en Ethiopie et Baringo, Isiolo, Marsabit, Samburu, Turkana et Pokot Ouest, six comtés arides et semi-arides au Kenya. Selon les estimations, le projet bénéficiera à 12 millions de personnes, 98 millions de bovins et 173 millions d'ovins et de caprins victimes des sécheresses.La mise en oeuvre de ce programme vert et inclusif aura un impact environnemental et socioéconomique indéniable.

Copyright © 2012 African Development Bank. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.