La BAD soutient les entreprises rurales pour une croissance inclusive

SPONSOR WIRE

Le Conseil d'administration du Groupe de la Banque africaine de développement a approuvé, le 19 décembre 2012, l'octroi d'un prêt et d'un don d'une valeur de 76,5 millions de dollars au Ghana pour la troisième phase du programme de développement des entreprises rurales.

Le prêt et le don, respectivement de 41,10 millions de dollars et de 35,42 millions de dollars, accordés par le Fonds africain de développement (FAD), permettra au gouvernement ghanéen d'accroître l'impact et les résultats des phases précédentes du programme et d'être en adéquation avec le document de stratégie « Ghana's Shared Growth and Development Agenda (GSGDA) », qui met l'accent sur la croissance inclusive, l'emploi des jeunes et l'autonomisation économique des femmes.

Le programme de développement des entreprises rurales est un moteur de croissance inclusive. La phase III va renforcer le rôle de l'agriculture et des agro-entreprises dans cette croissance inclusive et dans l'emploi des jeunes et l'atténuation de l'exode rural.

Les bénéficiaires directs sont les femmes et les jeunes qui représentent 65% de la population rurale, et dont les capacités en microentreprises et en petites et moyennes entreprises seront créées ou renforcées. Ceci permettra des entreprises durables sources de croissance, de création d'emplois, de sécurité alimentaire et nutritionnelle, d'accès à la scolarisation, et d'amélioration de la santé et du bien-être en général.

Copyright © 2012 African Development Bank. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.