20 Décembre 2012

La BAD appuie le renforcement des capacités institutionnelles de la communauté économique des états de l'Afrique Centrale

SPONSOR WIRE

Le Conseil d'administration du Groupe de la Banque africaine de développement a approuvé, le 19 décembre 2012, un projet FAD de 10,744 millions de dollars pour le renforcement des capacités institutionnelles de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (PARCI-CEEAC).

Ce projet vise à promouvoir l'intégration régionale en Afrique à travers le renforcement des capacités pour la mise en oeuvre des programmes régionaux et l'harmonisation des politiques sectorielles. Il entraînera le développement de plusieurs types de connaissances dont les capacités d'analyse et d'adaptation du cadre institutionnel des communautés économiques régionales, le développement de l'outil statistique pour le suivi de la mise en oeuvre des infrastructures régionales et l'harmonisation des politiques commerciales de la CEEAC et de la CEMAC.

Outre la CEEAC, les principaux bénéficiaires directs du projet sont la commission de la CEMAC et le secrétariat technique du comité de rationalisation des CER-Afrique centrale qui seront associés aux études et aux autres activités prévues dans le cadre de la rationalisation et l'harmonisation des politiques et normes régionales.

Pour la BAD, cette opération contribue à relever les défis tant aux plans stratégique, institutionnel qu'opérationnel, dans le but d'aider l'Afrique centrale à rattraper son retard en matière d'intégration régionale.

Copyright © 2012 African Development Bank. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.