20 Décembre 2012

La BAD octroie un don de U.S. $3 millions en appui aux réformes du secteur de l'énergie et à la gouvernance financière

SPONSOR WIRE

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 19 décembre 2012, l'octroi d'un don d'un montant de trois millions de dollars aux Comores pour appuyer les réformes du secteur de l'énergie, notamment dans le sous-secteur de l'électricité et la gouvernance financière.

Le programme créera les conditions d'une croissance inclusive et durable à travers le développement du secteur de l'énergie dont la faiblesse demeure l'une des contraintes majeures à la diversification de l'économie comorienne. Il favorisera également une sortie graduelle du pays de sa situation de fragilité.

Les réformes sont destinées, d'une part, à restructurer et à renforcer la gouvernance et les performances du secteur de l'énergie afin de le rendre plus efficace et à même de soutenir le développement économique du pays, et d'autre part, à encourager l'Etat à consolider et approfondir les réformes en matière de gestion des finances publiques.

La capacité et l'efficacité de l'Etat à fournir de meilleurs services de base essentiels aux populations et aux opérateurs économiques, en particulier dans le secteur de l'énergie, seront ainsi renforcées.Cette évolution permettra de réduire durablement la pauvreté et d'améliorer les conditions de vie des populations.

Copyright © 2012 African Development Bank. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.