21 Décembre 2012

Madagascar: L'insécurité au plus haut niveau à Madagascar

A Madagascar, des mesures exceptionnelles de sécurité sont en vigueur depuis le jeudi 20 décembre dans toute la Grande île. Les autorités espèrent qu'elles suffiront à dissuader les criminels car, depuis le début du mois dans la capitale, les délits graves se multiplient.

Déjà 17 attaques à main armée ont été recensées dans la capitale depuis début décembre. Cela fait presque une par jour, trois fois plus que le mois dernier. Une hausse de l'insécurité traditionnelle en cette période de fête, mais ce qui inquiète le plus, c'est la violence des malfaiteurs.

« Les actes de banditisme s'effectuent toujours avec des armes à feu, explique le directeur des opérations de la gendarmerie dans la région d'Antananarivo, les bandits sont équipés de kalachnikovs, du fusils de chasse, d'armes de poing. Mais ils sont venus en nombre ».

Et plusieurs fois ils étaient vêtus de treillis militaires. Une tenue qui trompe les victimes et concentre les soupçons sur les gendarmes. Mais le directeur des opérations est catégorique, ses hommes ne sont en rien impliqués : « Cela a existé, avoue-t-il. Mais pour le moment, avec les 17 cas, on n'a pas encore relevé de crimes dans le banditisme commis par des militaires. Le problème est qu'il y a des tenues militaires qui se vendent à gauche et à droite ».

Un dispositif exceptionnel de lutte a ainsi été mis en place dans la capitale et les régions sensibles de la Grande île. Policiers et gendarmes seront plus nombreux jusqu'en janvier 2013.

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.