21 Décembre 2012

Egypte: Référendum - Des heurts entre manifestants à Alexandrie

Photo: Xinhua/STR
Les supporteurs de Mohamed Morsi ont finalement pris le dessus avec l'adoption de la nouvelle constitution en Egypte

A la veille de la seconde phase du référendum sur le projet controversé de Constitution, les manifestants ont défilé en deux cortèges, anti-Morsi au Caire, et partisans du président égyptien à Alexandrie, où des heurts ont éclaté.

C'est la deuxième manifestation de l'opposition cette semaine au Caire. La première, celle de mardi 18 décembre, n'a pas été un franc succès. Il y a eu très peu de monde et la faible mobilisation donnait un peu l'impression d'un mouvement en fin de vie, ou du moins d'un mouvement qui s'essouffle.

Mais ce matin, ce sont les chefs de l'opposition en personne, Amr Moussa et Mohamed el-Baradei, qui ont appelé les opposants à se remobiliser et voter « non » à la Constitution. Pour Amr Moussa, de toute façon, la stabilité en Egypte ne pourra pas être retrouvée avec une Constitution qui divise la société. Et même si les opposants savent pertinemment que le « oui » est en passe de l'emporter, ils ne comptent pas baisser les bras. La mobilisation se poursuit place Tahrir dans l'après-midi.

Forte mobilisation des Frères

Du côté d'Alexandrie, deuxième ville d'Egypte, ce sont les Frères musulmans qui se sont rassemblés. Des incidents ont été signalés. Les deux camps se sont jetés des pierres. La police est intervenue et des gaz lacrymogènes ont été tirés pour disperser les foules.

Contrairement aux opposants, les Frères musulmans n'ont pas eu de mal à mobiliser leurs troupes. Leur manifestation à Alexandrie a débuté tout de suite après la prière du vendredi. Ils ont occupé une rue qui fait face à la mosquée al-Qaed Ibrahim.

Ils sont des milliers à s'être mobilisés pour défendre le projet de Constitution à la veille de la deuxième journée du référendum. Ils se sont également mobilisés pour soutenir le prédicateur de cette mosquée, le cheikh Ahmed el-Mahalawy, favorable au projet de Constitution et qui, la semaine dernière, a été assiégé pendant 14 heures dans sa mosquée par les opposants.

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.