Egypte: Après la victoire annoncée du «oui», tensions autour de la cour de cassation

Photo: Xinhua/STR
Les supporteurs de Mohamed Morsi ont finalement pris le dessus avec l'adoption de la nouvelle constitution en Egypte

En Egypte, les chiffres annoncés par les Frères musulmans, donc non officiels, donnent une victoire du « oui » au référendum sur la Constitution. L'approbation l'emporterait avec 64% des suffrages exprimés après les deux votes du 15 et 22 décembre et un taux de participation très faible autour de 32%. Mais, selon le Front du salut national (FSN), qui va faire appel du résultat, le scrutin est entaché de fraudes et d'irrégularités dans la supervision par les juges. La rupture dans le monde judiciaire est chaque jour plus importante. Elle se manifeste encore ce dimanche 23 décembre au coeur de la capitale, aux abords de la Cour de cassation.

Un sit-in des procureurs de la République était prévu devant la Cour de cassation, mais ils ont été pris de court par des avocats qui ont envahi la petite place à l'entrée du bâtiment.

Les procureurs de la République, qui réclament le départ du procureur général d'Egypte, Talaat Ibrahim Abdallah, réfléchissent à reporter leur mouvement de protestation au lundi 24 décembre.

Talaat Ibrahim Abdallah a été nommé à ce poste par le président de la République Mohamed Morsi, une décision qui porte atteinte à l'indépendance de la justice, selon les magistrats. La semaine dernière pourtant, Talaat Ibrahim Abdallah avait cédé à leur demande. Il avait démissionné avant de se rétracter et annoncer l'annulation de son départ.

A l'intérieur de la Cour de cassation, où RFI a pu s'introduire et parvenir jusqu'au bureau du procureur général Talaat Ibrahim Abdallah, le dispositif de sécurité est important. Des dizaines de jeunes montent la garde. Ils sont habillés en civil et tiennent des gourdins à la main.

A l'intérieur, on explique qu'ils faisaient partie des services de sécurité à qui on a demandé de retirer l'uniforme. La raison est simple : s'ils devaient faire usage de la force pour évacuer les magistrats contestataires, les autorités pourraient nier toute implication.

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

La nouvelle constitution ratifiée en Égypte

Les supporteurs de Mohamed Morsi ont finalement pris le dessus avec l'adoption de la nouvelle constitution en Egypte

Les tendances qui se dégageaient tout au long du référendum constitutionnel en Égypte se sont confirmées. Le oui l'emporte largement avec 63,8% d'un scrutin dont ont ... Read more »