Radio Okapi (Kinshasa)

Congo-Kinshasa: Kinshasa - 6 morts et une centaine de disparus après un naufrage à Maluku

Un naufrage est survenu vendredi 21 décembre sur le fleuve Congo à 35 Kilomètres de la cité de Maluku à Kinshasa. Le bilan provisoire fait état de six morts et d'une centaine de disparus, selon le bourgmestre de la commune de Maluku, Papy Epiana. Les personnes à bord estiment que le bateau MB Bomek transportait près de trois cents personnes à son bord. Ce qui porterait le nombre de disparus à une centaine.

L'accident s'est produit à 21heures30 dans la localité de Mambutuka dans la commune de Maluku. Selon des témoins, le bateau MB Bomek descendait le fleuve Congo pour Kinshasa en provenance de Bumba à l'Equateur. Il aurait heurté un obstacle sur son parcours. Le MB Mobek transportait plusieurs tonnes des marchandises. Par contre, le nombre de passager n'est pas précis. Il s'élèverait à trois cent. Pour l'instant, on compte 6 morts, a affirmé le bourgmestre de la commune de Maluku, Papy Epiana Nzamu.

« Nous ne sommes pas en possession du manifeste parce qu'on n'a vu ni le gérant, ni le commandant. Mais nous venons d'enregistrer plus de deux cents rescapés qui sont sur place ici à Maluku. Et nous avons récupéré six corps depuis hier » a déclaré Papy Epiana.

L'un des rescapés, Laurent Kongolo a expliqué le déroulement des faits. Ce commerçant avait embarqué à Mbandaka :

« Nous naviguions la nuit. Arrivés à Kwamouth dans la province du Bandundu, nous avons amorcé la descente jusqu'à Mambutuka. D'habitude, les bateaux dévient l'obstacle qui se trouve à cet endroit et naviguent le long des côtes de la RDC ou du Congo Brazzaville. Mais le commandant de notre bateau a continué à naviguer tout droit et a percuté l'obstacle ».

Selon Laurent Kongolo, il a été demandé aux passagers de quitter la barge et d'aller vers le bateau qui tirait la barge. Mais l'équipage n'avait pas coupé le câble qui relie le bateau à la barge. Ce qui a fait couler la barge et le bateau.

« Ma femme et moi ne savons pas nager. Nous nous sommes accrochés chacun à un bidon de 5 litres pour flotter » a-t-il ajouté.

Le bourgmestre de Maluku a annoncé que des dispositions seront prises en concertation avec d'autres services pour enterrer le corps des morts.

Les ministres de l'intérieur et des transports se sont rendus sur les lieux du drame afin de s'enquérir de la situation dimanche 23 décembre.

Ads by Google

Copyright © 2012 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.